Le narcisse

Narcisse

Narcisses

Botanique

L’enfer, ce n’est pas les autres, c’est soi-même….

Le narcisse, narcisse des poètes ou faux narcisse ou jeannette, Narcissus tazetta, Narcissus pseudo narcissus, de la famille des Iridaceae, est une plante herbacée commune dans le centre et le sud de l’Europe.

Il pousse au printemps, enchantant les prairies de ses fleurs odorantes.

C’est une plante à bulbe tuniqué.

Les feuilles de couleur vert grisâtre sont opposées et de forme allongée.

La fleur solitaire est portée par une hampe de 20 à 50 cm de haut. Les pétales et les sépales, de forme similaire, sont appelés tépales ; ils sont soudés à leur base. Il se différencie un tube central que l’on nomme couronne. Cette couronne peut être soit plus courte soit plus longue que les tépales. L’ensemble des pièces florales est de couleur blanche ou jaune.

Le fruit est une capsule globuleuse, trilobée.

Apprenez à le reconnaître avec la Flore.

Composition chimique et usages actuels

narcisse

narcisse

La fleur contient :
– des glucides : osidLes (inuline, mucilages)
– des composés phénoliques : flavonols (quercétine)
– des alcaloïdes : la tazettine (C18 H21 NO5) et la narcissine
– une huile essentielle

On reconnaît au narcisse des vertus antipyrétiques et antivirales.

Usages cosmétiques
Le narcisse possède des propriétés adoucissantes et hydratantes qui le font employer dans :
– des shampooings pour cheveux abîmés et fragiles, fins, normaux et pour les cheveux des bébés
– des crèmes adoucissantes pour les mains, des laits pour le corps
– des produits hydratants, notamment des gels émollients pour le contour des yeux
– des crèmes adoucissantes pour peaux abîmées, sèches, sensibles et fragiles
– des soins pour la peau des bébés.

Usages traditionnels

Ses fleurs, calmantes et sédatives, sont employées en infusion contre l’asthme et les affections nerveuses.
Ses propriétés émétiques avaient été signalées par Pline, Dioscoride et Galien.
La médecine arabe l’emploie contre les brûlures et comme vomitif.
La médecine chinoise les utilise pour soigner les abcès et les cas d’étranglement avec les arrêtes de poisson.

Folklore

L’étymologie nous renseigne déjà sur son action car “assoupir” en grec se dit “narkaô “, d’où dérive le terme de “narcotique”.
Le narcisse est le symbole de l’égoïsme, et dans le “langage des fleurs” il exprime l’amour-propre et la fatuité.
Les narcisses, dans toute la Grèce antique, servirent à couronner la tête des morts, des Furies, des Parques et de Pluton, le dieu des enfers.
En magie il donnerait le pouvoir en amour et assurerait la fécondité.
Un bulbe de cette fleur entre fréquemment dans les charmes d’amour-attachement.
Le cornet central très développé aurait un effet fécondateur chez les femmes qui ont du mal à concevoir.
Un bouquet de narcisses placé dans la chambre à coucher favoriserait la conception.
Vu en songe il annonce un prochain malheur.

Recettes

Infusion calmante

Posologie
1 à 2 g de fleurs
1 verre d’eau bouillante
Infuser.
A absorber dans la journée par cuillerée à soupe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: