La cardamine

cardamine © Secrets de plantes

cardamine © Secrets de plantes

La cardamine des prés ou cresson des prés, cressonnette ou faux cresson, Cardamine pratensis de la famille des Brassicaceae, est une plante vivace de 20 à 50cm de hauteur, dont la tige simple, dressée et creuse porte des feuilles pennées dotées de 6 à 12 folioles. Elle possède cependant d’autres feuilles, à forme variable, disposées en rosette à sa base. Ses fleurs lilas clair, possédant des anthères jaunes et quatre pétales qui dépassent largement du calice, sont portées par de longs pédoncules et sont réunies en grappes. Elles s’épanouissent en avril, mai et juin, période durant laquelle elles sont pollinisées par les insectes. Les fruits sont des siliques dressées et étroites. Au printemps, la cardamine fleurit en colonies gracieuses dans les prairies de nos régions. Il s’agit d’une plante vivace, sur laquelle on trouve quelquefois une mousse blanche ressemblant à de la salive : ceci est dû à un parasite, le cercope, qui extrait de la sève des tiges.
On trouve la cardamine dans les prés, les forêts, les endroits humides et les alpages. Elle est très connue et répandue dans tout l’hémisphère nord.

Usages

Cette plante, très commune, n’a que peu d’usages médicinaux. Ses propriétés sont proches de celles du cresson : toniques, antiscorbutiques, stomachiques, expectorantes et diurétiques. Elle peut aussi être employée en cataplasmes contre la goutte et les rhumatismes.

Par contre, la cardamine est depuis longtemps utilisée comme plante comestible. Elle est en effet riche en glucoside (glucocochélamine) et en vitamine C. Il est recommandé de la consommer fraîche car le glucoside se décompose au cours de la dessiccation.
Ses feuilles constituent l’une des meilleures salades sauvages, mais on peut la manger, comme le cresson, en soupe ou en légume.
Ses fleurs décorent avantageusement les salades et les desserts.

Folklore

La cardamine tire son nom des mots grecs kardamon, kardamis et kardaminê qui désignaient durant l’Antiquité différentes espèces de cresson.
La superstition veut que cette plante porte malheur, aussi évite-t-on de la planter dans les jardins. De même, il ne faut pas la mettre dans les maisons car elle est censée attirer la maladie sur les membres du foyer. En Angleterre, on défendait aux enfants de cueillir cette fleur, surnommée là-bas “ headaches ”, car elle avait la réputation de donner des maux de tête. Outre-Manche, on la surnomme également “ milkmaid ” (laitière), en référence à la substance blanchâtre qui est sécrétée sur sa tige.
Dans le langage des fleurs, la cardamine signifie “ erreur paternelle ”.

Recettes

légume de cardamine

Ingrédients :
20 rosettes de cardamine hérissée
jus de viande ou beurre ou crème
farine

Gardez les rosettes entières et plongez-les dans l’eau bouillante salée à peine 5 mn, égouttez, passez dans l’eau glacée, réchauffez doucement dans un jus de viande ou un beurre fondu ou un peu de crème maniée avec 1 cuillerée de farine.
Disposez les rosettes avec soin pour confectionner un joli plat.

sauce à la cardamine

Ingrédients :
10 cerneaux de noix
20 pieds de cardamine (feuilles et tiges)
1 verre de bouillon

A partir des rosettes, confectionnez cette sauce piquante pour accompagner un poisson : noix écrasées, cardamine moulinée, court-bouillon

boulettes à la cardamine

Ingrédients :
2 assiettes de pommes de terre cuites
1 assiette de    tiges de cardamine
farine
sel
graisse

Mélangez 2 assiettes de pommes de terre cuites à l’eau, non épluchées et écrasées à une assiette de tiges de cardamine hachées finement. Salez et ajoutez de la farine de manière à former une boule. Faites des boulettes que vous cuirez dans de l’eau salée ou de la graisse.
Servez avec une sauce maître d’hôtel (beurre fondu, persil).

salade de cardamine

Ingrédients :
2 belles poignées de cardamine
10 cerneaux de noix
1 orange
1 citron
sel
huile

Cueillez les rosettes de cardamine avant la floraison (je récolte souvent celles de la cardamine hérissée en fleur, mais elle est alors de goût plus fort). Enlevez les feuilles abîmées, divisez les pieds les plus gros, mêlez-y des noix, des tranches d’orange, du sel et du citron de l’huile. Fatiguez-la un peu à l’avance.
C’est délicieux, inattendu et recommandée aux convalescents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: