Un enterrement à Ornans de Courbet – Complements

enterremQuelques jeux pour compléter l’analyse de Un enterrement à Ornans de Gustave Courbet.

– Repérez les lignes directrices du tableau.

La première ligne directrice est verticale, marquée par le crucifix; perpendiculairement, la deuxième ligne directrice, horizontale se tient au milieu de l’ondulation des visages.

– Quel est le détail principal du tableau?
Le jeu de la composition: Courbet le désigne d’un détail, le crucifix, mais il l’isole et donne l’impression qu’il préside au ”destin” du tableau.

– Repérez les points d’arrêt de la vaste ondulation de la toile.
Trois horizontales, en haut les falaises du Jura, la ligne ondulée des visages, et la ligne du sol. Sur la ligne du sol s’inscrivent les moments d’arrêt: le prêtre, le fossoyeur, le chien, le paysan aux bas verts.

– Repérez les deux diagonales qui précipitent vers la tombe.
Deux diagonales parallèles traversent la scène sur la gauche, elles précipitent le mouvement vers la tombe.

– Retrouvez avec photoshop le vert qui répond aux costumes rouges des bedeaux.
À la note rouge et avinée des deux juges et de leur robe, répond les bas d’un vert émeraude acide et froid du personnage au chien.

enterreweb– Identifiez la coiffe qui correspond à celles du tableau.
Sur le registre des entrées aux Salons, Courbet donne pour titre à ce tableau: Tableau de figures humaines, historique d’un enterrement à Ornans, en Franche-Comté, les coiffes en témoignent.

– Repérez les personnages hors champ.
Le cortège continue hors champ où il y a tous ceux qu’on ne connaît pas, les autres, la société qui est aussi directement concernée par le sujet: la mor

– Quelle est la courbe qui passe par les personnages importants situés autour de la tombe?
Un arc de cercle passe par les personnages importants situés autour de la tombe.

enterremweb2– Identifiez le contraste clair-obscur voulu par le peintre.
Au blanc du cercueil, des écharpes de soutien, de l’aube de l’enfant de choeur et des manches du fossoyeur, correspond le flot noir des vêtements de deuil.

– Identifiez la zone la plus foncée et le contraste avec les zones les plus claires.
Aucun personnage n’est indifférent pour Courbet; le rose des visages, pourtant tous traités dans les mêmes tonalités dominent, avec la couleur noire cet univers sombre et  beau.

– Observez l’étendue du contraste clair-obscur du ciel.
La  grande traînée de lumière qui illumine le ciel à droite a son pendant d’ombre à gauche, où la nuit tombe, c’est là le ciel du crucifix

– Repérez la direction du regard de la petite fille et celle du regard du chien.
Un visage de fillette regarde vers le spectateur; et le chien regarde-t-il la fillette ou ce qui se passe au-delà du tableau ?

enterremweb3– Repérez tous les symboles du rituel de l’enterrement, qu’ils soient religieux ou non.
Le bréviaire du curé, le crucifix, les porteurs, la fosse, l’encensoir, les femmes qui pleurent: les rites d’un enterrement campagnard, événement banal, sont soigneusement observés

– Identifiez la condition sociale des personnages.
C’est une peinture réaliste ou une cinquantaine de villageois de différentes catégories sociales sont portraiturées.

– Repérez les zones les plus claires.
Courbet est ici encore inspiré par Tintoret; la matière est puissante, les coloris sombres et forts, les blancs en contrepoint; il réunit tous ces visages et les isole à la fois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: