Le temps des cerises

le temps des cerises

cerisier

Le Temps des cerises, musique de A.Renard, illustre ténor de l’Opéra, paroles de Jean-Baptiste Clément, dont les poésies sociales sont farouches. Il fut élu membre de la Commune de Paris .

Un cerisier veille sur sa tombe au Père Lachaise.

Le texte original  de la chanson avait un caractère révolutionnaire et Clément récolta deux années de prison et l’exil. La version sentimentale que nous connaissons tous a été composée plus tard en Belgique. Clément était dans le dénuement le plus total et il céda tous les droits au chanteur Renard en échange d’une pelisse.

De nombreuses parodies ont été écrites depuis, en particulier lors de la guerre de 14-18.

La version romantique

 

La version originale

Quand il reviendra, le temps des cerises,

Pandores idiots, magistrats moqueurs,

seront tous en fête.

Les bourgeois auront la folie en tête…

A l’ombre seront poètes chanteurs.

mais quand reviendra le temps des cerises

Siffleront bien haut, chassepots vengeurs.

La version Grande Guerre

Quand tu reviendras de la grande guerre

tu me trouveras comme au premier jour

Aimante et sincère.

Car j’aurai tenu la promesse chère

D’être toute à toi jusqu’à ton retour.

Quand tu reviendras de la grande guerre

J’aurai même coeur et pareil amour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: