Apprendre à lire

lettres_dAvez-vous dans votre entourage un enfant qui commence à s’intéresser aux lettres (entre 4 et 7 ans)? Accordez-lui quotidiennement un quart d’heure de votre temps pour lui apprendre à lire et à écrire. Cela demande patience et méthode. Imaginez à quel point c’est complexe pour un enfant d’associer une image (les lettres ou un mot), un son et un geste (écriture) et surtout de comprendre la règle du jeu de construction des lettres.

Ne parlons pas du fait qu’il apprend les lettres majuscules à la maternelle, mais dans les livres, elles sont en minuscules et il doit les écrire encore d’une autre manière. Le clavier des ordinateurs et des tablettes facilitent beaucoup l’identification des lettres en majuscule et minuscule car l’enfant reconnaît très vite que lorsqu’il tape une lettre au clavier (majuscule), elle s’affiche en minuscule.

Encore plus drôle, on montre à l’enfant un G en lui disant “gé” et il retrouve la lettre dans le mot gâteau! On lui montre un C en disant “cé” et il retrouve la lettre dans caca!

Vous pouvez vous procurer une méthode d’apprentissage de la lecture simple et efficace et me faire part de votre retour d’expérience.

Ma mère, institutrice, m’a légué sa méthode d’apprentissage de la lecture : tous les enfants qu’elle a eus en CP savaient lire au bout de trois mois. Elle souhaitait que j’en fasse un programme multimedia interactif, un véritable système expert.

Mais l’Éducation nationale n’en finit pas de chercher la méthode parfaite et d’essayer de trouver quoi faire face au désastre de l’apprentissage de la lecture.

Sur le Web, les méthodes et gadgets divers fleurissent et sèment plutôt la confusion. Quant aux rapport de pédagogues et d’experts, ils sont souvent très intéressants mais totalement inopérants pour des parents.

J’ai donc décidé de faire au plus simple: investir les parents ou grands parents du rôle de tuteur dans une méthode d’apprentissage de la lecture simple et efficace, les guider pas à pas, en remplaçant le système expert par l’oeil de l’adulte et en donnant les indications au “tuteur” sur les points importants.

J’ai soigneusement vérifié les dernières directives de l’Éducation nationale pour m’assurer que rien de fondamental n’avait été changé.

La seule vraie novation est la nouvelle police d’écriture recommandée : EcritureA qui  évacue enfin ces majuscules qui tenaient plus de l’enluminure que de l’écriture courante et que personne d’ailleurs n’utilise dans la vie courante. Cette police de caractère se rapproche plus de la forme imprimée ce qui facilite l’apprentissage pour l’enfant.
Enfin, elle évacue le difficile problème des ligatures entre lettres en facilitant l’attache visuelle des lettres les unes aux autres à mi-hauteur. Fini l’époque du «  délié  » que l’on devait rajouter  ! C’est donc la police que j’ai utilisée.

Question orthographe, le chantier de simplification de l’orthographe est toujours enterré, il faut donc faire avec les subtilités de la langue et le poids du passé que traîne l’orthographe. Lorsqu’ils s’agit des origines grecques et latines, cela permet de reconnaître des familles de mots et d’expliquer à l’enfant pourquoi dans tant de mots le “f” s’écrit “ph”. Mais lorsqu’il s’agit des complications retorses faites pour que le peuple n’ait pas accès à l’instruction, introduites pas les clercs lorsque François Ier édicte en 1539 l’ordonnance de Villers-Cotterêts par laquelle le français devient la langue officielle du droit et de l’administration, alors là, on se demande pourquoi on n’a pas dépoussiéré tout cela comme l’ont fait d’autres pays.

Bref, il faut donc apprendre toutes ces exceptions que seule la lecture régulière peut vraiment faire assimiler aux enfants.

La méthode fait appel aux dons de mimétisme des enfants : les parents pourront exagérer les indications pour l’articulation des sons jusqu’à la grimace que l’enfant sera ravi de reproduire. Le tracé des lettres est fléché à l’écran et avant de prendre un cahier, l’enfant dois suivre ce tracé avec son doigt pour acquérir la gestuelle. Devant une lettre, la plupart des enfants ne savent absolument pas par où la prendre. Quant au visuel, on sensibilise l’enfant à la beauté des lettres et à leurs formes, celles qui ont des ventres, celles qui n’en ont pas, etc.

Les leçons sont interrompues par des jeux d’articulation (articulation totalement négligée dans l’apprentissage de la lecture, il suffit d’entendre les jeunes comédiens de télé pour s’en rendre compte), par des jeux de coordination et de reconnaissance de la droite et de la gauche : essentielle pour ne pas faire de dyslexie en lisant des b et de d, des p et des q….et surtout par le calcul et l’écriture.

Pour garantir le résultat, trois ingrédients sont nécessaires:

– guetter le moment où l’enfant a envie d’apprendre à lire (certains enfants on même tellement envie qu’il finissent par apprendre seuls puisqu’on leur dit que la maternelle n’est pas faite pour ça!). En effet, si on rate cet instant, il sera difficile de retrouver un terrain aussi favorable à l’apprentissage de la lecture.

– suivre la méthode pas à pas à raison d’un quart d’heure à vingt minutes une à deux fois par jour (pas plus longtemps car l’enfant se déconcentre), en animant la leçon comme les instructions au tuteur l’expliquent.

– Ne pas évacuer l’écriture: l’apprentissage de la lecture se fait par une bonne coordination du visuel, de l’auditif et de la gestuelle. C’est souvent là-dessus que les enfants sont rétifs: il faut insister, l’écriture fait partie intégrante de l’apprentissage de la lecture.

Je devais ce travail à la mémoire de ma mère, que j’ai vue à l’oeuvre avec un enfant de quatre ans, pendant les vacances d’été: 20 minutes par jour au retour de la plage!

Le document est simple, il évacue tout ce qui est inutile.

Il comprend à la fin une « boîte à outils », sorte de lego de sons qui permet, à partir d’un mot choisi par l’enfant pour sa sonorité, de le construire pour l’écrire.

Vous pouvez acheter la méthode pour 2 € sur le site de IDphines. Paiement en ligne par paypal. Le document pdf de 327 pages (13,5 Mo) vous sera adressé par mail dès réception de votre paiement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: