Le melon, gage de réussite

Melons © Secrets de plantes

Melons © Secrets de plantes

Botanique

Le melon ou cantaloup, Cucumis melo de la famille des cucurbitaceae, est une plante herbacée annuelle. Sa tige est rampante, les feuilles alternes, leur forme obtuse ; elles sont inégalement denticulées et la nervure principale est en éventail. La fleur femelle est solitaire, les fleurs mâles sont groupées et situées vers la base de la partie fleurie.

Le fruit ovoïde, marqué de 8 à 12 sillons, a une chair jaunâtre à rougeâtre, fondante et sucrée.

Sa floraison a lieu de juin à septembre.

On ne sait pas grand chose sur l’origine des melons, certains affirment qu’ils sont originaires des régions chaudes de l’Asie, d’autres parlent d’ancêtres du melon retrouvés au Soudan. Leur culture, très ancienne, s’étend des pieds de l’Himalaya au cap Comorin dans le pays des Kalmouks et dans les régions du Caucase et de la Tartarie. Sur un document égyptien datant du Ier siècle après J.C on voit une corne d’abondance avec parmi les fruits un melon, ce qui laisse supposer que ce fruit était bien connu et utilisé.

Usages

En Europe méridionale, occupée alors par les Arabes, ce n’est qu’à partir du moyen-âge qu’il commence à jouer un rôle important dans l’alimentation. Il ne gagnera vers le nord qu’en 1495 avec Charles VIII qui l’ aurait ramené de Naples.
Mais s’il souleva l’enthousiasme des gourmets il eut aussi ses détracteurs, ainsi Dominique Panaroli, médecin italien du XVIIe siècle ni voit qu’une “…humeur putride de la terre, capable de produire tous les mots…”, et La Bruyère-Champier va même l’accuser de transmettre le choléra.
De façon générale le melon fut tout d’abord très mal estimé et les médecins n’employaient que ses graines pour préparer des émulsions adoucissantes, calmantes et pectorales. Ils étaient employés pour améliorer la circulation du sang.
Puis par la suite toute les parties de la plante furent employées à différentes fins. La racine serait purgative et émétique. La pulpe du fruit rafraîchissante, élimine la chaleur interne en temps de canicule ;  elle est diurétique et laxative, Raspail en disait “le melon c’est la coloquinte étendue de beaucoup d’eau”et elle apaise les irritations des voies digestives.
A l’extérieur elle calme les parties enflammées, les contusions, les brûlures.
Le pédoncule contient des toxines qui permettent en cas de mauvaise digestion de faire vomir ce qui reste sur l’estomac en même temps que les glaires.
Quelques remèdes simples nous sont parvenus :
Pour soigner une rhinite chronique il faut faire sécher et moudre de la queue de melon et en priser 3 fois par jour.
Pour faire pousser les cheveux, presser les feuilles pour en extraire le jus qui sera utilisé en massage sur le crâne.
Pour soigner les maux de dents, la peau verte est à prendre en infusion  et pour les abcès il faut piler les fleurs afin d’en faire une pommade.

Folklore

Liée à la forme du fruit, la désignation grecque “cucumis “ désigne un vase, un objet creux et “melo” qui est son nom latin.

Il est le symbole de la réussite et de la régénération, à cause de ses très nombreuses semences qui lui permettent une large reproduction. Bernardin de Saint-Pierre ne faisait-il pas remarquer ces côtes qui semblait le destiner à être mangé en famille.
Mais comme il arrive souvent dans le langage populaire, ce qui sert à représenter la puissance génératrice exprime aussi en même temps la bêtise, ainsi en italien on traite de mellone quelqu’un de bête.

On a vu aussi, dans la rapidité avec laquelle il se corrompt, un emblème de la fragilité des biens de ce monde.
Mais selon les croyances arabes, ce fruit se trouve au paradis, où il signifie que Dieu est un et qu’Ali est un véritable prophète.
De par sa symbolique le melon prend un sens faste dans les rêves où son évocation est gage de réussite.

En magie il entre dans les charmes de guérison : pour enlever la fièvre des petits enfants, placer tout autour d’eux une rangée de melons qui attireront sur eux-mêmes toute la chaleur de la fièvre.

Composition chimique et usages actuels

Le fruit renferme :
. des graines qui contiennent :
– des glucides : oses (galactose, phytine) et osides (26,5 % de cellulose)
– des protides : acides aminés (lysine, histidine, tryptophane, cystine, citrulline)
– 27 % de lipides : triglycérides constitués d’acides gras : 4,5 % d’acide stéarique, 10,2 % d’acide palmitique, 0,3 % d’acide myristique, 27 % d’acide oléique, 56,5 % d’acide linoléique
– 1,1 % d’insaponifiables constitués de tocophérols (alpha, beta et gamma-tocophérol), de stéroïdes (beta-sitostérol)
. une pulpe composée de :
– 2,7 à 3,5 % de glucides
– 0,5 à 0,7 % de protides : enzymes (protéase, peptidase, uréase)
– peu de lipides
– des matières minérales : sodium, cuivre, zinc, potassium, calcium, magnésium, fer, aluminium, brome, chlore
– des acides organiques tels que acide citrique, acide ascorbique (vitamine C)
– des terpénoïdes : caroténoïdes (carotène)
– des vitamines B, de la vitamine A (rétinol)
Le fruit est réputé stomachique, antitussif, diurétique et laxatif.

Utilisations pharmaceutiques

Les graines sont employées en médecine traditionnelle pour préparer des boissons rafraîchissantes. La pulpe entre dans la composition de médicaments laxatifs.

Utilisations cosmétiques

Les extraits de melon sont employés dans les produits de soin pour peaux sèches, sensibles et fragiles, en raison de leurs propriétés adoucissantes, émollientes et rafraîchissantes. Ils peuvent être incorporés dans des laits pour le corps, des soins pour bébés.

Recettes

Tourte de melon à la romaine

Ingrédients
1 melon
4 onces fromage gras
2 onces de sucre
cannelle
1 noix de muscade
sucre
muscadins de couleur

“Prenez un melon qui ne soit point trop mûr, & le nettoyez bien dedans & dehors, & le hachez bien menu, puis prenez quatre onces (de) bon fromage gras, deux onces de sucre, un salin de cannelle, & une noix de muscade, & faites tourte comme les autres, étant cuite semez sucre dessus, & des muscadins de couleur.”
Avec des composants en proportions harmonieuses, cette tarte est un délice

Contre la mauvaise haleine

Pour se débarrasser d’une mauvaise haleine, on réduira en poudre les pédoncules et on en mélangera une cuillerée dans du miel qu’il faudra avaler une fois par jour.

Contre le mal de dos ou des jambes

Une vieille recette nous prescrit de faire §macérer§ dans l’alcool de fruit des pépins de melon

Confiture de melon

Ingrédients
2 kg de pulpe de melon
1 kg de sucre en morceaux
4 dl d’eau
1 gousse de vanille
1 zeste de citron
2 cuillères à soupe de rhum.

Choisissez des melons mûrs et parfumés. Coupez-les en quatre. Retirez les pépins, puis la peau. Coupez ensuite la pulpe en gros cubes. Mettez l’eau et le sucre dans la bassine à confiture. Faites fondre sur feu modéré jusqu’au premier bouillon. Ajoutez alors les cubes de melon. La cuisson est longue : réglez la source de chaleur pour obtenir une ébullition constante, mais douce. Les cubes de melon deviennent peu à peu translucides. Au bout de 30 minutes environ, ajoutez la gousse de vanille fendue et le zeste de citron. Ne les laissez pas plus de 15 minutes. Vérifiez la cuisson, ajoutez le rhum quand la confiture est cuite. Mettez en pots. Laissez refroidir avant de couvrir.

Réussir sa vie, faites le test

  1. Sur quelles valeurs misez vous pour réussir votre vie?






Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: