De l’art d’arrêter au bon moment

sculpture de Maryvonne Pellay

sculpture de Maryvonne Pellay

Dans un immense dépôt de ferrailles en Corse, à Quenza, où j’étais en résidence d’artiste pour un mois, je cherchais des éléments pour réaliser ma sculpture. Un immense engin arriva avec ses mâchoires à compresser les ferrailles. Il attrapa un immense bidon. J’arrêtais le conducteur de l’engin juste au moment où je vis ce visage…Je ne suis pas César, mais je crois avoir ressenti un peu du plaisir qu’il prenait à diriger le hasard lorsqu’il faisait ses compressions.

Je vous rassure, cette tête n’est évidemment pas la sculpture que j’ai réalisée pour la biennale!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: