Impasses technologiques

motopède - Sciences et Voyages 1919

motopède – Sciences et Voyages 1919

Pourquoi certaines inventions percent-elles et d’autre pas? De nombreux facteurs sont en cause comme la maturité technologique mais aussi et surtout l’imaginaire social. L’objet doit correspondre non seulement à un besoin mais à la manière dont on souhaite l’assouvir. Il faut croire que le motopède, lancé en 1916 aux États-Unis, puis en Angleterre ne correspondait pas à la manière dont les citadins avaient envie de se déplacer. Pourtant, aujourd’hui, un motopède électrique à trois roue que l’on peut recharger chez soi serait une solution écologique au transport urbain, l’automobile pour tous…disait-on en 1919. Les Américains y croyaient. Ils assuraient que ce véhicule commode, peu encombrant, peu coûteux et peu dangereux permettraient aux ouvriers de se rendre au travail…mais apparemment ce sont les snobs qui l’utilisaient sur la plage de Long Beach ou les jeunes Américains et quelques Anglais de la City se rendant à leurs affaires.

Le motopède, trottinette améliorée peut atteindre le 25 à 30 à l’heure en terrain plat, il monte des pentes douces, est muni d’amortisseurs. Il est pourvu d’un moteur à essence deux temps  et le débrayage et le freinage s’opèrent en même temps en ramenant le guidon en arrière. Il existe une version à trois roues.

En 1919, tout le monde était persuadé que cet engin remplacerait la bicyclette: “il n’est pas douteux que cet appareil, quand il aura été perfectionné, ne soit appelé à révolutionner nos habitudes…Il faudra, sans nulle doute, une certaine durée d’adaptation de la mentalité du public.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: