L’art de fanatiser, du Ku-Klux-Klan aux Islamistes

cérémonie d'initiation dans le Ku-Klux-Klan - Sciences et Voyages 1923

cérémonie d’initiation dans le Ku-Klux-Klan – Sciences et Voyages 1923

La peur du recrutement des enfants par des fanatiques islamistes s’installe dans les familles. Tous les experts en parlent quotidiennement dans les media: pourquoi des jeunes rejoignent-il un tel mouvement, pourquoi se convertissent-ils à une religion qui n’a pas fait partie de leur culture et comment procèdent ceux qui recrutent. Pourtant, malgré tout le battage médiatique, les familles qui subissent un tel malheur sont désemparées et ne savent pas comment procéder. Parfois, elle refusent même de croire que ça leur arrive, elles disent que ce n’est qu’un révolte passagère, parfois elles nient carrément les faits.

H.Evans -"Empereur du Ku-Klux-Klan" - 1924

H.Evans -“Empereur du Ku-Klux-Klan” – 1924

Pourtant nous ne manquons pas d’exemples pour démonter le mécanisme: Ku-Klux-Klan, nazis, mais aussi tous les enrôlement dans des guerres qui ne concernent pas directement les intéressés, qu’elles soient des guerres au nom de la patrie, de soi-disant valeurs ou de Dieu.

Le Ku-Klux-Klan

Personne, jusque dans les années 1920, ne veut prendre au sérieux cette société secrète fondée en 1866, après la guerre de Sécession. Elle ne fait plus parler d’elle puis reparaît après la guerre de 14-18.

Ku-Klux vient du grec kuklos qui signifie secte et Klan évoque l’idée de tribu.

Le fondateur du nouveau Ku-Klux-Klan est un pasteur protestant, William L. Simmons. Dans les années 20, les lynchages et assassinats de citoyens, que l’on appelait alors “négrophiles”, se multiplient. Dans un premier temps, la police de Louisiane ferme carrément les yeux mais en 1923, la police fédérale s’en mêle considérant le Ku-Klux-Klan comme une association criminelle dont le but avoué était d’entraîner l’Amérique dans une guerre civile.

En 1924, plus d’un million d’Américains faisaient partie de cette secte.

Premier facteur permettant le développement d’une secte : l’humiliation.

Après la guerre de Sécession et la victoire des Nordistes, les Sudistes se voient contraints par des lois de considérer leurs anciens esclaves comme des égaux…Suprématie des Blancs (Le Sud humilié par le Nord), suprématie des Aryens (l’Allemagne humiliée après le guerre de 14-18), suprématie des Croyants par rapport aux Infidèles (ça dure depuis un bail, mais les conséquences de la colonisation, de l’attitude des USA et aujourd’hui s’ajoutent le chômage – humiliant- et le manque de repères)…La défense des ces soi-disant suprématies passe par l’endoctrinement et par la formation à tuer sans état d’âme.

– La puissance des symboles

Un uniforme, des slogans (dans le cas du Ku-Klux-Klan : “suprématie des Blancs” ou “Nettoyer la ville de ses nègres”), des symboles (la croix de feu).

– Une collusion avec le pouvoir en place

Avoir des membres parmi les policiers ou les politiciens.

– Des règles et des épreuves

Tout candidat (homme ou femme : il y avait des femmes au Ku-Klux-Klan) qui veut se faire initier pour être membre du Ku-Klux-Klan doit prouver qu’il est américain depuis au moins trois générations, qu’il n’est ni catholique, ni juif et qu’il n’a aucune accointance avec les “nègres”. Il subit des épreuves puis signe une déclaration qu’il envoie à “Sa Majesté l’Impérial sorcier, empereur de l’empire invisible” où il affirme son attachement au protestantisme et au maintien de la suprématie des Blancs.

Le candidat reçoit alors le titre de chevalier, verse un droit d’entrée, puis une cotisation annuelle. Il doit acheter son uniforme : longue robe blanche, cagoule, insignes, tous fabriqués par la société elle-même (qui se fait bien sûr une marge). Tout cet argent est investi dans la distribution de tracts et dans le journal Le Projecteur lumineux.

Au cours des cérémonies d’initiation, le Ku-Klux-Klan se sert de procédés naïvement dramatiques pour frapper l’imagination.

– Des hommes habiles

Parmi les chefs du Ku-Klux-Klan, on trouve Clarke, qui s’est enrichi dans les campagnes anti-cabarets et qui maîtrise bien la propagande ainsi que les investissements immobiliers.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: