1945, se réhabituer à la paix

La pénurie attend l'abondance par Hétreau

La pénurie attend l’abondance par Hétreau

Il y a soixante dix ans, Paris reprenait ses marques dans la paix…Les collections des grands couturiers donnent une impression d’élégance et de gaîté. Peintres, sculpteurs et architectes exposent, au Salon de l’imagerie en 1945, des projets de décoration des rues de Paris en vue de la célébration d’éventuelles fêtes de la paix…qui n’auront jamais lieu.

1945 : Projet pour la fête de la paix par Humbaire, Jean Picard le Doux, Tita Terrisse et Hétrau

1945 : Projet pour la fête de la paix par Humbaire, Jean Picard le Doux, Tita Terrisse et Hétrau

Les ouvrages proposés procèdent de deux convictions opposées:  l’une respecte les architectures existantes et l’autre conduit à leur oubli privilégiant la mise en scène pour des fêtes populaires. Témoin le projet pour l’Opéra qui campe une perspective de tribune de tournois avec un déploiement fastueux de tentures. “Solution élégante, pratique, riche en motifs hauts de couleurs.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: