Ricin

Ricin © Secrets de plantes

Ricin © Secrets de plantes

Le ricin, Ricinus communis, de la famille des Euphorbiaceae, est une plante herbacée annuelle, originaire d’Abyssinie. De là, il s’est répandu dans le monde et il s’est acclimaté en donnant des variétés subspontanées, présentant des caractères fixés parfois très éloignés du type. L’état hétérogène des variétés de ricin tient surtout à la fécondation croisée, qui semble très fréquente chez cette plante dont les inflorescences érigées paraissent disposées pour que celle-ci s’accomplisse.
Le ricin est un arbuste de 1 à 4 m dans nos régions mais qui peut atteindre en Afrique tropicale la taille d’un petit arbre.

Sa tige est grosse, verte ou brun rougeâtre, creuse et elle porte de grandes feuilles alternes, à stipules caduques, isolées, pétiolées ; ces feuilles peuvent mesurer jusqu’à 1 m de largeur et sont palmées en 5 à 11 lobes plus ou moins profonds, dentés, souvent glandulifères. L’inflorescence est en grappes ou cymes, à l’aisselle des bractées. La plante est monoïque, avec des fleurs femelles  situées au-dessus des fleurs mâles. Le fruit est une capsule tricoque, hérissés d’aiguillons, à 3 loges, enfermant des graines ovales, mouchetées, arrondies, grisâtres et charnues.

Apprenez à la reconnaître avec la flore

Usages

Sa culture remonte à une époque reculée, car les Anciens l’appréciaient déjà pour ses vertus purgatives.
Chez les Egyptiens, on l’utilisait comme purgatif, mais aussi pour les cheveux et sur les ulcères. Dioscoride le déclare “purgatif désagréable et pénible”mais le recommande pour faire disparaître les “vices de la peau”. La racine a été employée contre les maux de reins et les hindous l’utilisent encore contre les rhumatismes et la goutte. On trouve des traces de son emploi en France, du moyen âge jusqu’au XVIe siècle, puis elle semble y avoir été oubliée jusqu’en 1764.
L’huile de ricin provient des graines, séchées au soleil, triées, broyées, pressées ou chauffées. C’est un liquide épais, visqueux, de saveur douceâtre. L’huile de ricin jouait le rôle de laxatif/purgatif dans la médecine familiale.
Outre ses vertus médicinales, elle a de nombreux autres usages, apprêt pour les tissus, éclairage, huile de graissage très appréciée pendant la guerre de 14.
En Chine, c’est une huile alimentaire et ses feuilles servent  à l’élevage d’une larve séricigène, dont la soie est appréciée.
Les tourteaux sont d’excellents engrais.
Le ricin est aussi cultivé à titre ornemental, mais attention, le ricin est une plante aussi toxique que belle.

Composition chimique et usages actuels

La semence renferme :
– des protides, notamment 15 à 20 % de protéines dont la ricinalbumine
– 45 à 70 % de lipides représentés par des acides gras (acide linoléique, acide oléique, acide palmitique, acide ricinoléique et acide stéarique) et de la triricinoléine
– des alcaloïdes : ricinine ou ricidine
– 0,5 à 1 % d’insaponifiables
– une lectine : la ricine (glycoprotéine)
L’huile de ricin est laxative.
Les semences sont réputées comme anti-rhumatismales et veinoprotectrices.

Utilisations pharmaceutiques
Les graines sont utilisées en médecine chinoise pour traiter différents troubles : surdité, maux de tête, hémorragies et oedèmes. Les semences réduites en poudre sont appliquées sur les abcès, les furoncles. Des décoctions de graines sont employées pour soigner les hémorroïdes.
Par ailleurs, les feuilles de ricin sont utilisées en usage externe comme analgésique pour soulager les douleurs rhumatismales et intercostales mais aussi les ulcères.

Utilisations cosmétiques
L’huile de ricin est un conditionneur capillaire et un stimulant capillaire.
Riche en acides gras, elle est hydratante et entre dans la composition de la phase grasse.
Comme la quasi totalité des huiles d’origine végétale, elle sert de base à la fabrication de savons et de détergents. L’huile de ricin hydrogénée stabilise les émulsions E/H.

L’ensemble de ces propriétés font des extraits et de l’huile de ricin un excellent actif dans :
– des produits capillaires destinés aux cheveux normaux, abîmés et fragiles, au soin du cuir chevelu
– des produits pour le corps (huiles solaires, huiles de bain)
– des produits pour le visage destinés aux peaux normales, mixtes et sèches

Folklore

Le ricin a reçu d’innombrables noms vernaculaires : Palma-Christi, Paume-Christ, Herbe de Castor, Grande Epurge, Cinq Doigts Notre-Dame, Bois de Carapat, Pignon de Barbarie.
Le nom de “ricinus” est aussi en latin celui de la tique du chien. On ne sait pas très bien toutefois si c’est le parasite qui a donné son nom à la plante, parce que ses graines ressemblent énormément aux tiques ou l’inverse.
Les pouvoirs magiques du ricin sont de l’ordre de la protection. Les fèves sont considérées comme protectrices dans beaucoup de régions : on les laisse sécher dans des coupelles, soigneusement hors de portée des enfants, en raison de leur toxicité.
En Afrique du Nord, l’huile de ricin est à la base de diverses pommades magiques.
Et dans les pays islamistes, on en fait boire de force aux personnes qui ont consommé de l’alcool.

Recettes

huile de ricin

Un de nos meilleurs purgatifs.
Posologie selon Cazin
pour un adulte ou un adolescent:
1 à 3 cuillerées à soupe (15 à 30g)
pour un enfant en bas âge (8g) .

Acheter l’huile de ricin chez le pharmacien : elle doit être fraîche (vieille, elle rançit), française, la meilleure étant de Provence.
En ajoutant 3 gouttes d’essence d’amandes amères à 100g d’huile de ricin on obtient une potion agréable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: