Flore, comment identifier une plante

Une flore sert à identifier les plantes

Les termes utilisés en botanique pour décrire les plantes et pour les identifier grâce à une flore sont très techniques et très précis. L’observation de ces critères dans un ordre à respecter permet, au bout de multiples embranchements d’identifier une plante que vous venez de cueillir. Cette flore interactive a été publiée sur CD-ROM (plantes, santé, beauté) puis sous forme d’une appli smartphone (des fleurs et des plantes).

Cet article vous donne une méthode précise pour identifier votre plante. Comme cette page n’est pas interactive, vous pouvez télécharger le fichier FLORE.xls qui vous donnera toutes les spécifications des plantes que vous trouverez sur ce site. Vous pourrez ainsi apprendre à les observer et les identifier en vérifiant avec ce tableur.

Les flores sont fascinantes car elles montrent la diversité de la morphologie des plantes, très visible, ou plus cachée.

type de végétal

type de végétal

Etape 1: déterminer si votre plante est angiosperme, gymnosperme, fougère, prêle, algue ou champignon.

Etape 2: est-elle:

terrestre ou aquatique eau douce ou aquatique eau salée.

Si vous avez répondu angiosperme, continuez avec la seconde étape ci-dessous.

Si vous avez répondu gymnosperme, allez à la fin à l’identification des Gymnospermes – étape 1

Si vous avez répondu Algue, allez à la fin a identification des Algues – étape 1.

ligneux ou herbacé?

ligneux ou herbacé?

Etape 3  : est-elle ligneuse (bois) ou herbacée

différents types de plantes ligneuses

différents types de plantes ligneuses

Etape 4: Si vous avez répondu ligneuse à l’étape 2:

– est-ce un arbre,

– un arbuste-buisson,

– est-elle grimpante, rampante?

On appelle houppier l’ensemble des ramifications portées par la tige d’un arbre au-dessus du fût (fût : partie du tronc d’un arbre dépourvue de rameaux).

types de port d'herbacées

types de port d’herbacées

– si vous avez répondu herbacée à l’étape 2 : est-elle dressée, rampante, en rosette, en touffe, grimpante

Examiner les fleurs

Passez à l’examen des fleurs si vous avez la chance que votre plantes soit en fleur. C’est une façon plus sûre de l’identifier que si l’on ne dispose que des feuilles.

insertion de la fleur sur la tige

insertion de la fleur sur la tige

Etape 1: quel est le grand type d’inflorescence?

Attention de bien identifier si la fleur est simple ou composée (la marguerite par exemple est une fleur composée : chaque petit tube jaune, chaque pétale blanc est une fleur)

– fleurs portées par des pédoncules

– fleurs sans pédoncules – sessiles (qu’elles soient composées ou non), inflorescence composée basée sur l’épillet

On appelle sessile les organes de plantes privés de support particulier : feuille sans pétiole, fleur sans pédoncule, pétale sans onglet. Par opposition : non sessile : feuille avec pétiole, fleur avec pédoncule, pétale avec onglet.

Etape 2 : quel est le type d’inflorescence, c’est à dire comment sont disposées les fleurs?

(les types d’inflorescences composées sont trop variés pour être tous représentés)

Disposition des fleurs pédonculées

Disposition des fleurs pédonculées

– Si vous avez répondu pédonculée à l’étape 4 vous devrez regarder si les fleurs sont:

– fleurs isolées

– corymbe (les inflorescences ne partent pas du même niveau sur la tige mais atteignent environ la même hauteur)

– cymes bipares (l’inflorescence est à symétrie bilatérale et l’épanouissement des fleurs se fait du sommet vers la base)

– cymes multipares (l’inflorescence est à symétrie complexe et l’épanouissement des fleurs se fait du sommet vers la base)

– cymes unipares l’inflorescence est asymétrique, l’épanouissement des fleurs se fait du sommet vers la base

– grappe,  les fleurs forment une grappe qui peut être dressée ou pendante

– ombelle, les fleurs arrivent au même niveau et le point de départ des inflorescences est commun et unique

– panicules, inflorescence complexe, généralement allongée : grappe de plusieurs inflorescences

– verticilles, les fleurs sont insérées au même niveau sur la tige, le phénomène peut se répéter tout au long de la tige

Disposition des fleurs sans pédoncules

Disposition des fleurs sans pédoncules

– Si vous avez répondu : sans pédoncule à l’étape 4, vous devrez regarder si les fleurs sont:

– fleurs isolées

– spadice, les fleurs sont insérées directement sur un axe charnu et allongé

– capitule, les fleurs sont insérées directement sur un réceptacle commun plus ou moins évasé

– épi ou chaton, ensemble de petites fleurs minuscules regroupées en épi ou chaton, généralement chez les arbres

– glomérule, les fleurs sont insérées au même niveau, directement sur la tige et forment des inflorescences arrondies et touffues, le phénomène peut se répéter tout au long de la tige.

Etape 3: quelle est la symétrie de la fleur, qu’elle soit pédonculée ou non?

Symétrie de la fleur

Symétrie de la fleur

– Symétrie radiale (on dit aussi axiale)

– nombreuses petites fleurs en tubes ou en languettes,

– symétrie bilatérale. Attention, les pétales peuvent être soudés?

 

 

 

Etape 4, quelle est le type de la fleur?

Le choix n’est pas le même selon que vous avez répondu:

les types de fleurs à symétrie axiale

les types de fleurs à symétrie axiale

– symétrie axiale:

– type général avec pétales et sépales colorés

– fleurs en tubes

– petites symétriques ou presque et en ombelles,

– nombreuses petites fleurs en tube regroupées par capitules

– petites fleurs non vivement colorées regroupées en panicules.

 

 

Fleurs à symétrie bilatérale

Fleurs à symétrie bilatérale

– ou symétrie bilatérale:

– fleurs presque symétriques radiales, les fleurs sont à symétrie presque radiale comme les fleurs à trois lèvres (exemple :  la pensée)

– fleurs en tubes à symétrie bilatérale, fleurs en tubes presque à symétrie axiale, la dissymétrie peut venir de la forme ou de la présence d’un éperon

– fleurs papilionacées : fleurs papilionacées, les cinq pétales de la fleur sont bien différenciés, l’un est recouvrant, deux autres sont libres et latéraux, les deux derniers sont inférieurs

– orchidacées: cinq pétales occupent le haut de la fleur comme un casque, le sixième est élargi et forme une large lèvre

– fleurs à deux lèvres

 

constitution d'une fleur

constitution d’une fleur

Etape 5, de quel type est l’enveloppe florale?

(attention pour les composées ne regardez que les fleurs du centre)

– on observe deux types de pièces bien distincts, les pétales et les sépales

– il n’y a pas de pétales ni de sépales (pas d’enveloppe florale), l’ovaire est nu ou seulement protégé par le réceptacle

– pas de pétales (apétales) mais que des sépales

– des tépales à l’apparence de pétales

– des pétales normaux et sépales transformés en soies ou écailles

pétales libres ou soudés

pétales libres ou soudés

Etape 6 : les pétales sont-ils libres ou soudés?

(attention pour les composées ne regardez que les fleurs du centre)

Etape 7 : combien comptez-vous de pétales ?

Attention, si les fleurs sont en capitule, comptez les pétales sur une  des fleurs du centre. Si les pétales sont soudés, comptez les dents.

Comptez-les lorsqu’il y en a moins de 10, et au-delà de 10 vous indiquez : plus de 10

 

 

sépales soudés ou non

sépales soudés ou non

Etape 8 : les sépales (ou les tépales) sont-ils soudés ?

Sur le schéma, on a également représenté les pétales, n’en tenez pas compte si vous n’en avez pas.

Etape 9 : combien comptez-vous de sépales ou de pétales?

Comptez-les lorsqu’il y en a moins de 10, et au-delà de 10 vous indiquez : plus de 10

Etape 10 : observez-vous un ensemble de pièces florales généralement situé sous les sépales et de couleur verte (calicule)  ?

présence ou non d'un calicule

présence ou non d’un calicule

– présence d’un calicule sous les sépales. Attention le calicule peut ressembler aux sépales et induire une erreur d’appréciation sur leur nombre.

– pas de calicule

présence ou non d'éperon

présence ou non d’éperon

Etape 11 : observez-vous un ou plusieurs tubes qui prolongent le pétale ou le sépale d’une fleur (éperon) ?

– la fleur possède une éperon qui peut être dirigé vers le haut ou vers le bas

– la fleur ne possède pas d’éperon

Etape 12 : quelle est la couleur dominante des pétales ou des tépales?

couleur des pétales ou ses sépales

couleur des pétales ou ses sépales

sexe des fleurs

sexe des fleurs

Etape 13, quel est le sexe des fleurs que vous avez cueillies ? (attention il faut regarder plusieurs plantes et pour les fleurs en capitules, regarder celles du centre)

– femelles : la (ou le)s fleurs est (ou sont) femelle, elle possède ovaire, style et stigmate. Toutes les fleurs sont uniquement femelles ou certaines fleurs seulement sont femelles

– toutes les fleurs sont hermaphrodites, chaque fleur possède  les organes mâles et femelles

– mâles

 

 

 

SAUTEZ LES ETAPES 14 à 16 si votre fleur est uniquement mâle

position de l'ovaire

position de l’ovaire

Etape 14 (uniquement si vos fleurs sont femelles ou hermaphrodites) : où se trouve situé l’ovaire par rapport au plan floral ?

Pour observer l’ovaire, vous aurez souvent à écarter les pétales et à réaliser une coupe longitudinale de la fleur qui vous sera utile pour la suite des questions.

– ovaire infère; l’ovaire est sous le plan floral et totalement englobé dans le réceptacle

– ovaire infère et soudé au réceptacle par sa base; l’ovaire est sous le plan floral et n’est soudé au réceptacle que par sa base

– ovaire supère et soudé juste par sa base; l’ovaire est situé au-dessus du plan floral et n’y est soudé que par sa base.

Etape 15 (uniquement si vos fleurs sont femelles ou hermaphrodites) : combien comptez-vous de loges dans l’ovaire (carpelles) ?

N20

Soudure des carpelles

Etape 16 (uniquement si vos fleurs sont femelles ou hermaphrodites et uniquement si vous avez plus d’une carpelle dans l’ovaire) : les différentes loges de l’ovaire sont-elles soudées ?

– les loges sont seulement soudées par l’ovaire

– les loges sont soudées par l’ovaire et le style

– les loges sont soudées par l’ovaire, le style et les stigmates

– les loges ne sont pas soudées.

 

PASSEZ DIRECTEMENT A L’ETAPE 1 DES FEUILLES POUR OBSERVER LES FEUILLES

 

soudure des étamines

soudure des étamines

Etape 17 (uniquement pour fleurs mâles ou hermaphrodites) : comment les étamines sont-elles soudées sur le reste de la fleur?

 

– les étamines sont soudées sur l’ovaire

– les étamines sont soudées sur les pétales

– les étamines sont soudées sur le réceptacle

– les étamines sont soudées sur les sépales

 

soudure des étamines

soudure des étamines

Etape 18 (uniquement pour fleurs mâles ou hermaphrodites) : comment les étamines sont-elles soudées entre elles?

– les étamines sont complètement libres

– certaines étamines sont soudées entre elles par le filet

– certaines étamines sont soudées entre elles par anthères

– toutes les étamines sont soudées entre elles par le filet

– toutes les étamines sont soudées entre elles par les anthères.

Etape 19 (uniquement pour fleurs mâles ou hermaphrodites) : combien votre fleur compte-t-elle d’étamines.

Vous indiquez le nombre de 1 à 10 et ensuite, vous indiquez, plus de 10

taille des étamines

taille des étamines

Etape 20 (uniquement pour fleurs mâles ou hermaphrodites) : regardez si toutes les étamines sont de même taille

– les étamines sont toutes égales entre elles

– certaines des étamines sont plus petites

Position des étamines

Position des étamines

Etape 21 (uniquement pour fleurs mâles ou hermaphrodites) : observez la position des étamines par rapport aux pétales

– les étamines sont situées entre les jonctions des pétales

– les étamines sont centrées par rapport à chaque pétale

– autres positions. Les étamines peuvent être disposées en plusieurs verticilles ou n’avoir aucune position bien définie

Examiner les feuilles

 

grands types de feuilles

grands types de feuilles

Etape 1 : quel est le type de la feuille ?

Les grands types de feuilles sont:

– feuilles simples. Leur forme peut varier énormément des plus rondes aux plus allongées, triangulaires ou en forme de cœur.

– feuilles séquées, c’est à dire découpées plus ou moins profondément mais la découpe n’atteignant jamais la nervure médiane

– feuilles composées, c’est à dire dont le limbe (bord) est divisé en plusieurs feuilles secondaires articulées qui peuvent partir d’un seul point (digitées) ou de chaque côté d’un axe comme sur le schéma.

forme des feuilles

forme des feuilles

Etape 2 : quelle est la forme générale de la feuille ou des folioles dans le cas d’une feuille composée ?

Sautez cette étape si votre feuille est séquée.

– linéaire, plus ou moins pointue ou en forme de faux

– lancéolée

– en forme de losange

– ovale, plus ou moins allongé, avec la base plus large ou le  sommet plus large

– oblongue, un rectangle que l’on aurait arrondi

– en forme de spatule

– plus ou moins circulaire, attention cette catégorie englobe ici également les feuilles dont la base seulement est en forme de cœur

– en forme de cœur

– triangulaire (comprend aussi les feuilles dont la base est en V renversé comme une flèche)

– en écaille

– lyrée.

bord du limbe de la feuille

bord du limbe de la feuille

Etape 3 : comment est le bord de la  feuille (limbe) ?

– bord entier

– bord denté (les dents peuvent être plus ou moins pointues ou arrondies)

– bord denté profondément (la profondeur des dents peut varier énormément)

– lobé plus ou moins profondément

– feuilles ondulées autour du plan de la feuille

 

disposition des nervures de la feuille

disposition des nervures de la feuille

Etape 4: examinez la nervation de la feuille.

– nervures alternées

– nervures opposées

– nervures parallèles

– nervures palmées

– nervures réticulées

 

 

Insertion des feuilles sur la tige

Insertion des feuilles sur la tige

Etape 5 : comment s’insère la feuille sur la tige ?

– embrassant : la tige traverse plus ou moins nettement la feuille

– engainant : le pétiole forme une gaine autour de la tige

– pétiolé : la feuille est munie d’un pétiole (petite tige) qui s’insère sur la tige

– sessile : la feuille est directement accrochée sur la tige.

Stipules ou non sur le feuille

Stipules ou non sur le feuille

Etape 6: la feuille porte-t-elle des stipules à son point d’insertion sur la tige ?

– présence de stipules (sortes de petites feuilles) au point d’insertion sur la tige

– pas de stipules (sortes de petites feuilles) au point d’insertion sur la tige.

vrilles ou non sur la plante

vrilles ou non sur la plante

Etape 7 : la plante porte-t-elle des vrilles ?

Attention les vrilles peuvent  remplacer une feuille ou bien prolonger la feuille.

– présence de vrilles à la place d’une feuille ou prolongeant une feuille

– pas de vrilles.

 

 

 

Disposition des feuilles sur la tige

Disposition des feuilles sur la tige

Etape 8 : comment sont disposées les feuilles sur la tige ?

– alternes distiques (feuilles insérées une par une en deux rangs, sur 2 côtés opposés de la tige)

– alternes hélicoïdales (feuilles insérées une par une et tournant de 60° à chaque niveau)

– opposées décussées (feuilles insérées par 2 au même niveau, diamétralement opposées et tournant de 90° à chaque niveau)

– opposées sans orientation particulière (feuilles insérées par 2 au même niveau, diamétralement opposées et tournant d’un angle quelconque entre chaque niveau)

– toutes à la base en rosette

– verticillées (plus de 2 feuilles insérées à chaque niveau)

feuilles pubescentes ou non

feuilles pubescentes ou non

Etape 9 : les feuilles sont-elles pubescentes ? Passez votre doigt à leur surface.

Pubescent signifie couvert de poils. Ces poils peuvent être rares ou serrés, cours ou longs, gros ou fins, soyeux ou piquants ou encore urticants comme ceux de l’ortie.

– pas de poils

– poils, ils peuvent être clairsemés ou tellement denses qu’il forment une sorte de duvet

– poils urticants : en passant votre doigt vous avez bien senti si cela vous démangeait !

EXAMINER LA TIGE

La tige constitue l’axe ascendant plus ou moins ramifié de la plante. Elle peut être aérienne ou souterraine, pleine ou creuse, dressée ou rampante.

La tige développe des bourgeons susceptibles d’évoluer soit en pousses qui donneront naissance à des fleurs et des fruits soit en ramifications qui porteront ou non des fleurs et des fruits. Certaines tiges, avec le temps, en se lignifiant, deviennent des troncs.

forme de la tige

forme de la tige

Etape 1 : quelle est la forme de la tige ?

– tige aplatie

– tige cylindrique

– tige quadrangulaire

– tige triangulaire

tige pleine ou creuse

tige pleine ou creuse

Etape 2 : La tige est elle creuse ? (visible quand on coupe une tige)

– tige pleine

– Tige creuse

 

 

 

surface de la tige

surface de la tige

Etape 3 : quel aspect a la surface de la tige?

– tige lisse

– tige poilue, les poils peuvent être rares ou tellement denses qu’ils lui donnent un aspect laineux

– tige verruqueuse (présence d’aspérités arrondies)

– tige épineuse

– tige cannelée, les cannelures peuvent être concaves ou convexes

 

Etape 4 : lorsque vous pressez la tige, en sort-il du liquide (latex)?

Le latex est un émulsion sécrétée par certaines plantes et ayant souvent un aspect laiteux. Il apparaît accidentellement ou lors d’entailles provoquées lors de leur exploitation par l’homme. Composé de 50 o 80% d’eau, le latex est riche en divers composés organiques (amidon, hydrocarbures, alcaloïdes). Sa couleur, blanche le plus souvent comme chez le pissenlit et les euphorbes, peut être parfois vivement colorée, en orange par exemple pour la chélidoine. Il est localisé dans des cavités spéciales.Le latex de l’hévéa est à l’origine de la préparation du caoutchouc.

– pas de latex

– il en sort du latex blanc

– il en sort un latex coloré

EXAMINER LE FRUIT

Si vous avez la chance d’observer la plante lorsque, la floraison se terminant, vous pouvez observer les fruits.

Fruit simple et fruit composé

Fruit simple et fruit composé

Etape 1 : le fruit est-il simple ou composé ? Attention regardez bien, une fraise par exemple est un fruit composé.

– fruit simple : un fruit en une seule partie dans chaque fleur

– fruit composé : dans chaque fleur, on trouve un fruit en plusieurs parties , indépendantes à maturité

fruit charnu, fruit sec déhiscent et fruit sec indehiscent

fruit charnu, fruit sec déhiscent et fruit sec indehiscent

Etape 2 : quel est le type du fruit ?

– fruit charnu ne s’ouvrant pas à maturité (non déhiscent)

– fruit sec s’ouvrant à maturité (déhiscent). Attention les façons de s’ouvrir varient

– fruit sec ne s’ouvrant pas à maturité (non déhiscent).

couleur du fruit

couleur du fruit

Etape 3 : Quelle est la couleur du fruit?

blanc, translucide, bleu clair, bleu foncé, mauve, violet, vert clair, rouge clair, rouge foncé, rose, orange, jaune clair, jaune foncé, brun, gris, noir, autre couleur.

Etape 4: quelle est la taille du fruit?

– la plus grande dimension du fruit est inférieure à 5mm

– la plus grande dimension du fruit est comprise entre 5 mm et 1 cm

– la plus grande dimension du fruit est supérieure à 1 cm.

FIN DE L’IDENTIFICATION

IDENTIFICATION DES GYMNOSPERMES

type de feuilles des gymnospermes

type de feuilles des gymnospermes

Etape 1 : examinez le type de feuilles

– en aiguilles

– en écailles (fin de l’identification)

disposition des aiguilles de gymnospermes

disposition des aiguilles de gymnospermes

Etape 2 : comment sont disposées les aiguilles

(si vous avez répondu aiguilles à la question précédente) ?

– aiguilles groupées en faisceaux

– aiguilles isolées

– aiguilles verticillées

surface du rameau d'un gymnosperme

surface du rameau d’un gymnosperme

Etape 3 : regardez attentivement la surface du rameau là où s’insèrent les aiguilles.

– rameaux lisses

– rameaux striés comme par le prolongement de l’aiguille

FIN DE L’IDENTIFICATION

 

 

 

IDENTIFICATION DES ALGUES

Etape 1 : observez l’algue, quelle est sa forme?

Attention, la clef de détermination pour les algues est ici très simplifiée

– bord découpé

– bord profondément découpé donnant à l’algue un aspect de lanières ou de filaments

– bord entier.

Etape 2 : de quelle couleur est l’algue?

Brune, rouge ou verte?

IDENTIFICATION DES FOUGERES

Etape 1 : la feuille de la fougère est-elle peu ou très découpée ?

– feuilles peu découpées

– feuilles très découpées

Attention, ce blog ne contient que deux fougères, la clef de détermination est donc très simplifiée.

Etape 2 : les spores sont-elles en partie recouvertes par une membrane  (indusie) ?

– les spores sont en partie recouvertes par une indusie, sorte de membrane qui vient recouvrir chaque spore

– les spores ne sont pas  protégées par une membrane

 

Extrait du CD-Rom « Secrets de Plantes », réalisé par Maryvonne Pellay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: