Palmiers

Palmiers

Palmiers

La royale famille des Palmiers, serait composée, selon Linné, des “princes du monde végétal “.

Ces dômes feuillés qui se balancent sur des tiges flexibles ou dressées comme les colonnes d’un temple grec se retrouvent dans les contrées tropicales du monde entier. Symboles de pays chauds, ils marquent, bien que peu nombreux, la végétation tropicale de leur aspect typique.

Caractères généraux : ligneux arborescents, feuilles en général profondément découpées et armées d’épines, disposées en un large bouquet au sommet de la tige, tronc élevé, très rarement ramifié.

Fleurs nombreuses et petites par rapport à la dimension de la plante.

Ils peuvent se développer, dans les forêts comme des lianes gigantesques (parfois de plus de 200m de long) portant des épines sur leurs feuilles engainantes.

La tige résistante et souple de ces lianes constitue le “rotin” matériau de base de meubles légers (Calamus, Daemonorops, Plectomania ) : il en existe des centaine d’espèces), toutes espèces originaires du sud-est asiatique.

Les feuilles sont dispersées au long du tronc chez les palmiers grimpants et groupées au sommet chez les espèces arborescentes.

La famille, très nombreuse, regroupe probablement plus de 4 000 espèces dont certaines ont une grande importance économique tels le palmier à huile (Elaeis guineensis), le corozo (Corozo oleifera), l’aréquier (Areca catechu ) qui donne la noix d’arec employée dans la confection des chiques de bétel, employées par une grande partie de l’Asie, les dattiers (Phoenix dactylifera), les Borasus, les Raphia dont les jardiniers apprécient les feuilles découpées (Raphia ruffia de madagascar) et qui donnent aussi le vin de palme (R.hookeri).

Chez presque tous les palmiers, la jeune pousse (le coeur de palmier) est comestible.

La nervure médiane des feuilles sert de mât aux bateaux indigènes des côtes de l’Afrique occidentale. Dans l’est de l’Indonésie et en Nouvelle-Guinée, la matière première de la nourriture, des vêtements et de la construction était fournie par les sagoutiers (Metroxylon) ; le sagou est une farine contenue dans le stipe.

Le Roystonea regia borde les avenues du midi de l’Europe sous le nom de “palmier royal”. Les fruits d’Hyphaene thebaica sert d’ivoire végétal depuis le temps des pharaons. Le doum (Chamaerops humilis) est le seul palmier européen. Les Nypa poussent immergés dans les mangroves. Les cocotiers, sont originaires d’Amérique du sud ; Cocos nucifera semble être originaire du sud-est de l’Asie tropicale : on en tire un fruit, de l’eau de coco, du lait de coco, des fibres qui servent dans la confection de tapis, chapeaux etc..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: