Le riz nourrit les trois quarts de l’humanité!

riz © Secrets des plantes

riz © Secrets des plantes

Le riz, Oryza sativa, de la famille des Poaceae Herbacée annuelle, cette grande herbe toute couverte de §feuilles§ planes peut atteindre 2 mètres de haut.
Le riz pousse dans des lieux chauds et arrosés et sa culture se fait dans des zones marécageuses maintenues inondées en début de végétation. Il est surtout cultivé en Extrême-Orient, mais également en Egypte, en Italie, en Espagne, en Louisiane et au Brésil. Quelques rizières françaises sont localisées en Camargue et dans la région de Narbonne. Le riz est la principale céréale des Indes et de la Chine, deux immenses pays qu’il a sauvés de la famine. Les tiges se terminent par une belle panicule rameuse composée d’épillets comprimés, uniflores. Le fruit est un caryopse blanc. A maturité, le grain est muni d’un tégument jaunâtre qui résiste au battage.

Usages

On utilise les grains et le son à des fins médicinales.
Le riz a des propriétés anti-asthéniques, stomachiques et anti-diarrhéiques. Il possède aussi des vertus anti-inflammatoires, §anti-prurigineuses§, anti-rhumatismales et antipyrétiques.
Le riz est un régulateur des fonctions intestinales : on le préconise aux malades souffrant d’entérite ou aux nourrissons en remplacement du lait. L’eau de riz est un remède efficace contre la diarrhée.
On le recommande comme aliment agissant sur l’hypertension et sur le taux d’urée dans le sang.

Le grain mûr accompagné de ses balles persistantes (mais non adhérentes) est le “riz paddy”. Dépouillé de ses balles, il est blanchi dans des tambours puis glacé par frottement sur des cuirs paraffinés : ces traitements lui ôtent l’essentiel de ses vitamines.

La farine, très fine, adoucissante, sert fréquemment à calmer les inflammations. Elle est à la base de cet ingrédient de toilette autrefois indispensable à la beauté féminine, la poudre de riz. Cette poudre, appliquée en cataplasmes, est efficace contre les maladies cutanées.
En cosmétique, la fraction hydrosoluble jouit de propriétés épaississantes et hydratantes. La fraction liposoluble est adoucissante, hydratante et tonifiante.

Le riz sert de nourriture aux trois quarts de l’humanité : le riz paddy est 4 fois plus nutritif que la pomme de terre. On comprend pourquoi les Chinois résistent lorsqu’on les incite à consommer plus de pommes de terre car le riz est très gourmand en eau.

Il peut être grillé et utilisé comme le café.
L’alcool de riz est moins toxique que nos alcools car il est dépourvu d’alcool amylique.
Il servait d’amidon aux repasseuses et son eau donna une colle forte.

Composition chimique et usages actuels

La semence renferme :
– 65 % de glucides, notamment des oses (acide phytique) et osides (90 % d’amidon, 9 % de cellulose)
– des protides : protéines
– des lipides (dans le germe), particulièrement des acides gras : acide arachidique, acide béhénique, acide linoléique, acide linolénique, acide oléique, acide palmitique, acide stéarique
– des vitamines : vitamine B1 (thiamine), vitamine B4 (adénine)
– de la choline
– du gamma-oryzanol
¾Le riz a des propriétés anti-asthéniques, stomachiques et anti-diarrhéiques. Il possède aussi des vertus anti-inflammatoires, anti-prurigineuses, anti-rhumatismales et antipyrétiques.

Usages pharmaceutique
Le riz est un régulateur des fonctions intestinales : on le préconise aux malades souffrant d’entérite ou aux nourrissons en remplacement du lait. L’eau de riz est un remède efficace contre la diarrhée.
On le recommande comme aliment agissant sur l’hypertension et sur le taux d’urée dans le sang.
La farine de riz, très adoucissante, est fréquemment utilisée pour calmer les inflammations. La poudre de riz appliquée en cataplasmes est efficace contre les maladies cutanées.

Usages cosmétique
La fraction hydrosoluble jouit de propriétés épaississantes et hydratantes. La fraction liposoluble est adoucissante, hydratante et tonifiante. En formulation, elle participe à l’élaboration de la phase grasse.
Les extraits ainsi que l’huile de son de riz trouvent une application dans :
– des shampooings pour cheveux fins et abîmés
– des crèmes hydratantes pour le contour des yeux, notamment pour les peaux sèches
– des baumes à lèvres
– des soins destinés aux peaux matures, sensibles ou fragiles.

Folklore

Le nom d’espèce de la plante : oryza, de même que son nom français riz, sont issus de son nom grec d’origine orientale oruza.
Jadis, au Japon, les bonzes de Nikko se nourrissaient d’herbes et de racines. Un moine aperçut une souris qui cachait des grains blancs. Il lui mit un fil à la patte et la suivit dans un pays lointain et prospère où le riz poussait en abondance. L’heureuse découverte fut bénie, car elle sauvait un peuple de la faim : depuis, la souris est vénérée par tous les pauvres et son image a souvent été suspendue comme fétiche dans les maisons japonaises.
Comme pour beaucoup de céréales essentielles, les symboles du riz sont la vie, les générations, l’abondance.
Il est aussi considéré comme porte-bonheur en Europe où il est jeté aux jeunes mariés à la sortie de l’église. En Inde, il entre dans la confection d’amulettes. En Chine, une poignée de riz est lancée pour provoquer la pluie. En Asie, de nombreuses cérémonies et fêtes entourent la culture et la récolte du riz.

Recettes

eau de riz

Ingrédients
riz
1 litre d’eau
Cuire une bonne heure. Passez pour boire à volonté.
Cette eau peut même être donnée aux bébés contre la diarrhée.

riz à la chinoise

Dans une casserole verser du riz puis de l’eau froide à hauteur d’une phalange au-dessus du niveau du riz. Faites cuire à gros bouillon usqu’à voir apparaître, l’eau ayant disparu, de petits cratères dans la masse blanche des grains. Passez alors à très petit feu en couvrant. Le riz est parfaitement cuit en moins de dix minutes.
Ce riz non salé peut servir à toutes sortes de préparations salées ou sucrées. En Chine il est simplement servi dans un petit bol : sur le riz on pose une bouchée de ce que l’on va manger. C’est le pain des chinois.
Pour préparer une salade de riz, les chinois le font cuire un jour d’avance.

riz pilaf

Ingrédients
1 tasse de riz
1 tasse et demi de bouillon
oignons
huile
beurre

Dans une casserole à fond épais couper des oignons et faites-les revenir, versez une tasse de riz et tournez 5 minutes : le riz devient opaque. Versez le bouillon froid et aussitôt couvrez et mettez à tout petit feu pendant 18 minutes. Ouvrez alors, parsemez de petites floches de beurre; intercalez un torchon propre et, fermant le couvercle, laissez gonfler encore 2 minutes.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: