Robinier, faux-acacia

robinier faux-acacia

robinier

Botanique

Le robinier ou faux-acacia, est couramment appelé acacia, Robinia-pseudo acacia L., de la famille des Fabaceae. On le reconnaît facilement à son tronc gris crevassé profondément, à ses branches épineuses, à ses feuilles à multiples folioles et surtout à ses belles grappes de fleurs blanches à l’odeur suave.

Spontané dans les forêts d’Amérique du Nord Est, le robinier s’est répandu, cultivé depuis le XVIIIe siècle, dans la plus grande partie de l’Europe et de l’Asie tempérée.
Il existe chez cet arbre une toxicité certaine.

Composition chimique et usages actuels

acacia

acacia

Les fleurs contiennent :
– des protides, notamment :
. des acides aminés tels que de la L-asparagine
. des enzymes : robinase
– des composés phénoliques : des flavonoïdes, plus particulièrement des flavonols : robinétine, robinine (kaempférol-7-1-rhamnosido-robinoside)
– des terpénoïdes : triterpènes plus particulièrement des hétérosides cardiotoniques
– une huile essentielle constituée de :
. terpénoïdes : monoterpènes tels que linalol, alpha-terpinéol, une quantité relativement importante d’indol, 9 % d’anthranilate de méthyle, héliotropine, alcool benzylique, nérol
– une cire
L’eau distillée des fleurs a des propriétés vomitives. On attribue par ailleurs aux fleurs des activités antispasmodiques, anti-diarrhéiques, carminatives et cholérétiques.
On leur reconnaît également des vertus hypoazotémiantes et diurétiques en raison de la teneur en robinoside et autres flavonoïdes, action renforcée par la présence d’hétérosides cardiotoniques.

En pharmacie,

les infusions de fleurs d’acacia sont employées dans le traitement des troubles digestifs (hyperacidité, stase biliaire, flatulences); elles sont également un remède efficace contre les diarrhées.

En cosmétique,

les extraits d’acacia ainsi que le lait d’acacia sont principalement utilisés pour leurs propriétés émollientes, adoucissantes et anti-oxydantes.

Usages traditionnels

l’écorce de la racine, employée à faible dose est tonique et légèrement laxative; à dose élevée elle devient émétique, purgative, vénéneuse. Les feuilles excitent en un premier temps la sécrétion biliaire et ensuite sont laxatives. Les fleurs sont considérées comme antispasmodiques, calmantes, toniques., émollientes.
Feuilles et fleurs sont volontiers employées en infusions légères contre les maux de tête. Un sirop fait avec les cosses des graines est légèrement narcotique et calme les maux de tête d’origine gastrique.
En cuisine les fleurs servent à confectionner des beignets traditionnels mais aussi une liqueur de table, un sirop, une eau de toilette.
Elles sont très mellifères. Le miel d’acacia passe pour être l’un des meilleurs : il faudra la visite de 1 600 000 abeilles pour constituer 1 kg de ce miel à la cristallisation très lente.
Le bois d’acacia, du fait même de sa toxicité, résiste très bien aux attaques des insectes et à la pourriture: il est dévolu, de préférence à tout autre matériel, à la fabrication des piquets dans les champs.
Le robinier teint en jaune soie, coton, papier.
Les filaments de son écorce ont servi à confectionner des cordages et des tissus souples et solides.

Folklore

acacia

épine de robinier

Le grand classificateur Linné baptisa ce nouvel arbre Robinia. Mais les naturalistes de l’époque le prenant pour un “acacia”, arbre épineux d’Égypte, le nommèrent faussement ainsi, c’est celui-ci qu’à conservé le langage populaire.
Au début du XVIIe siècle, le Sieur Jean Robin, jardinier du roi Henri IV, eut l’idée de planter en plein Paris des graines que lui avait confié un navigateur qui revenait des Monts Appalaches en Amérique du Nord. A l’admiration du bon roi Henri et des parisiens, la graine donna un arbre au feuillage léger et aux grappes délicieusement parfumées.
Le premier exemplaire en fut planté près de l’église Saint Julien-le-Pauvre à Paris, au voisinage de Notre Dame, où il existe toujours, devenu le plus vieil arbre de la capitale.
Le robinier s’est naturalisé depuis dans toute la France. On le trouve tout spécialement aux abord des voies de chemin de fer, son bois dur servait en effet à la confection des traverses soutenant les rails.

Recettes

robinier

fleurs d’acacia

beignets de fleurs d’acacia

Ingrédients pour 4 personnes :
12 belles grappes d’acacia
3 cuillerées à soupe de farine
1 bouteille de bière
sel fin
1 l d’huile à frire
sucre en poudre

Confectionnez une pâte à beignet fluide : farine, sel, bière ajoutée peu à peu en fouettant. Laissez reposer.
Préparez la friture : bassine profonde, huile adaptée et neuve. Attendez de voir frémir l’air au-dessus de l’huile pour y tremper une grappe d’acacia préalablement trempée dans la pâte à frire.
Laissez  dorer.
Sortez les grappes de la friture et égouttez-les sur un papier torchon.
Saupoudrez-les de sucre. Servez tiède.
Moins gras que la pâte à beignet traditionnelle.

liqueur d’acacia

Ingrédients :
1 livre de fleurs d’acacia
1 litre de sirop de sucre
1 litre d’alcool de fruits

Portez le sirop à ébullition. Jetez-y les fleurs d’acacia et faites les macérer  durant 24 heures.
Filtrez. Ajoutez l’alcool. Mettez en bouteilles.
Attendez encore 1 mois avant de déguster.
C’était une des “liqueurs du placard” de nos grands mères.

condiment

Racine et liber ont goût de réglisse. Mais attention, elles jouissent de propriétés vomitives. Il faut donc être prudent et utiliser avec parcimonie.

vinaigre de fleurs

recette beauté
Ingrédients
prendre 100g de chacune de ces fleurs
fleurs de sureau,
pétales de rose rouge,
fleurs de reine des prés,
fleurs d’acacia,
fleurs de mélilot
2 litres de vinaigre fort

Faites macérer ces fleurs dans le vinaigre pendant quinze jours. Filtrez et mettez en flacons bien bouchés.
Ce vinaigre donne la meilleure des eaux de beauté lorsqu’on en met deux cuillerées à bouche par litre d’eau tiède pour lotionner le visage après les ablutions du soir.
Ces fleurs peuvent être sèches ou fraîches selon la saison où l’on veut préparer le vinaigre.

devinette amoureuse

Cueillez une feuille d’acacia et effeuillez-en les folioles comme on le fait des pétales de marguerite en prononçant :
il m’aime
un peu
beaucoup
passionnément
à la folie
pas du  tout
poursuivez l’incantation en arrachant jusqu’au dernier foliole : c’est lui qui rend l’oracle.
Surtout ne désespérez pas, si le résultat est contre votre attente. Recommencez.

utilisation du bois d’acacia

Piquets des vignes, piquets des champs, l’acacia retient les berges de la rivière.
Fendu, il a tendance à vriller.
On en faisait des manches de charrette.
croyance populaire:
Pour que le bois d’acacia donne le meilleur de lui-même
il doit être cueilli, en janvier, février, en lune dure (fin de la période de décroissance de la lune juste avant la nouvelle lune), par vent du nord.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: