Dauphinelle, antiparasitaire et vermifuge

Dauphinelle

Dauphinelle © Secrets de plantes

La dauphinelle pied-d’alouette, Delphinium consolida L.Consolida regalis S.F., de la famille des Ranonculaceae, est une plante herbacée annuelle de 10 à 60 cm de haut, très commune dans toute la France, sauf dans l’ouest et sur le littoral. On la trouve dans l’ensemble de l’Europe et en Asie occidentale dont elle est vraisemblablement originaire.
Très abondante dans les moissons, elle croît avec prédilection dans les terrains calcaires.

La tige est grêle et irrégulièrement ramifiée et porte un petit nombre de feuilles découpées en lanières très étroites.

Les fleurs sont groupées par 6 ou 10 en une grappe terminale lâche, bleue, avec 5 sépales et une corolle de 4 pétales soudés. Les graines sont noires, ridées, écailleuses.

Composition chimique et usages actuels de la dauphinelle

La fleur contient :
– des glucides notamment des oses (mannitol)
– des composés phénoliques constitués :
. d’acides phénoliques
. de flavonoïdes du type flavonols (kaempférol et quercétine libres et en liaisons glycosidiques) et des anthocyanidines (glucoside de la delphinidine)
. de tanins
– des alcaloïdes :
. diterpéniques (élatine)
. delphinine

La dauphinelle est anti-parasitaire et vermifuge.
On lui attribue également des activités diurétiques et veinoprotectrices.

Usages phamaceutiques

La dauphinelle trouve son utilisation dans le traitement de la goutte et des oedèmes.
Les extraits peuvent être incorporés dans des lotions ou shampooings anti-poux.

Usages cosmétiques

La dauphinelle est surtout employée pour ses vertus astringentes. C’est par conséquent un actif particulièrement recommandé dans des shampooings et lotions pour cheveux gras.

Usages traditionnels

On utilise les fleurs, la plante fleurie et les graines.
Comme l’indique son nom latin, Consolida, la dauphinelle était la “consoude royale” des anciens chirurgiens et elle était réputée pour consolider plaies et blessures.
Feuilles et fleurs étaient considérées comme diurétiques, apéritives et anthelminthique (vers) et en infusion, employées contre les engorgements des organes abdominaux, les maladies chroniques des reins et de la vessie.

On la savait dangereuse car la plante est émétique et irritante.

Folklore

L’ancien nom grec de ces espèces, delphinion, -d’ou dérivent leurs noms latins et français-, était le diminutif de “delphis”, dauphin et marquait aux yeux des grecs, familiers des choses de la mer, la ressemblance de leur sépale supérieur, prolongé en éperon, avec le dauphin. On l’appelle aussi dauphinelle des blés ou des moissons, herbe aux poux ou dauphinelle consoude.

Ses pouvoirs magiques sont santé et protection.
Elle tient les fantômes à distance. Celui qui regarde le feu de la Saint Jean à travers un bouquet de dauphinelles n’aura pas de troubles visuels pendant un an.

Dans le canton d’Albertville, on prête à cette fleur la propriété de faire muer les serpents et de donner la colique aux femmes enceintes.

 

Sources

“Aromatherapy workbook”, Marcel F. Lavabre, Healing Arts Press, 1990
“Au bonheur des plantes”, Pierre Michel, Lis Michel, Ed. Le pré aux clercs, Lonvray, 1992, 476 p. épuisé
“Chinese Herbs, Their Botany, Chemistry and Pharmacodynamics”, John D. Keys, Charles E. Tuttle Company, 1976
“Compendium de Phytothérapie”, J. Van Hellemont, Edition du Service scientifique de l’APB, 1986
“Council of Europe”, Plant preparations used as ingredients of cosmetic products, 1st Edition, Council of Europe, Strasbourg, 1989
“Deutsches Arzneibuch (DAB9)”, Deutsches Apoteker Verlag, Stuttgart Govi-Verlag GmbH, Frankfurt a/Main, 1986
“Dictionnaire des plantes qui guérissent”, Debuigne Gérard, coll. Livres de poche, Ed. Larousse, Paris 1972, 255 p.
“Elementi di fitocosmesi”, G. Proserpio, A. Martelli, G.F. Patri, Sepem Società Editrice, 2 tomes, 1983
“Encyclopedia of Common Natural Ingredients”, A.Y. Leung, John Wiley et Sons, 1980
“Enciclopédia de Plantas Brasileiras”, D. et C Alzugaray, Editora Três Ltda, Brasil, 3 tomes, 1988
“Flore de l’Abbé Coste, Nomenclature actualisée”, Balayer M. et Napoli L., Ginebre n°9 spécial, Société catalane de botanique et d’écologie végétale, 1992 Caudiès de Fenouillèdes, 194 p.
“Flore descriptive et illustrée de la France, de la Corse et des contrées limitrophes”, Coste H. (Abbé), Librairie Blanchard A., Mayenne, 1985 en 3 tomes : 1 : 416 p, 2 : 627 p., 3 : 807 p.
“Guide de l’herboriste -droguiste”, Compain M., Ed. Compain, Limoges, 1939
“Guide des algues des mers d’Europe”, Delachaux et Niestlé Ed., collectif, Paris 1992, 231 p.
“Guide des plantes médicinales”, P. Schauenberg, F. Paris, Delachaux et Niestlé, 1974
“Guide to Quasi-Drug and Cosmetic Regulations in Japan”, Yakuji Nippo, Ltd, 1992
“Herbal Drugs and Phytopharmaceuticals”, Norman Grainger Bisset, CRC Press, 1994
“Herbes et épices”, “Petit dictionnaire de sorcellerie culinaire”, Boisvert Clotilde et Hubert Annie, Ed. Albin Michel, Paris 1977, 207 p.
“International Cosmetic Ingredients Dictionary”, Sixth Edition, Editors John A. Wenninger, G.N. McEwen, Jr, Ph. D., J.D., Washington 1995
“L’aromathérapie exactement”, P. Franchomme, Dr. D. Penoel, Roger Jollois Editeur, 1990
“La flore d’Europe occidentale”, Blamey M., Grey-Wilson C., Ed. Arthaud, Glasgow 1991, 544 p.
“La cuisine des plantes sauvages”, Rustica Sens Pratique”, Boisvert Clotilde, Ed. Dargaud, Paris 1984, 302 p.
“Larousse des plantes qui guérissent”, G. Debuigne, Editeur Larousse, 1974
L’Ecole des Plantes, “La feuille”, n°2, printemps 1994, Paris 8 p.
L’Ecole des Plantes, Clotilde Boisvert, fiches plantes
L’Ecole des Plantes, Clotilde Boisvert, Cours d’Herboristerie de 2ème année
“Le Erbe”, U. Boni, G. Patri, Gruppo Editoriale Fabbri, 1977
“Le livre des bonnes herbes”, Lieutaghi P., Ed. Morel Brive la Gaillarde 1966, 529 p., épuisé
“Le piante medicinali d’Italia”, L. Palma, Società Editrice Internazionale, 1964)
“Les Algues, Thérapeutiques naturelles”, Dr. Y. Donadieur, J. Basire, Editions Maloine, 1985
“Les plantes cultivées à l’époque de Charlemagne” dans “Ecologie et biogéographie” (série poitevine), Mathon C.C., Faculté des Sciences, Université de Poitiers, 1985
“Les plantes dans la thérapeutique moderne”, L. Bezanger-Beauquesne, M. Pinkas, M. Torck et F. Trotin, Editeur Maloine, 1975
“Les simples entre nature et société”, “Histoire naturelle et thérapeutique traditionnelle et actuelle des plantes mécidinales françaises”, Lieutaghi P., EPI, Forcalquier (04) 1983, 159 p.
“Manuel des Corps Gras”, Alain Karleskind, Ed. Lavoisier, 2 tomes, 1992
“Matière médicale”, R. R. Paris et H. Moyse, Editeur Masson et Cie, 3 tomes, 1967
“Medicinal Plants of East and Southeast Asia”, L.M. Perry, J. Metzger, The MIT Press Cambridge, Massachusetts and London, England, 1980
“Micro-algal biotechnology”, Michael A. Borowitzka, Lesley J. Borowitzka, Cambridge University Press, 1992
“Nos grand-mères savaient…” Palaiseul Jean, (Ed. Bernard Laffont 1972), Ed. Le livre de poche, Paris1980, 542 p.
“Nouveau Dictionnaire des Huiles Végétales”, Eugène Ucciani, Technique et Documentation, Lavoisier,1995
“Pharmacognosie, Phytochimie, Plantes médicinales”, J. Bruneton, Editeur Lavoisier, 1993
“Pharmacopées traditionnelles en Guyanne – Créoles, Palikur, Wayãpi”, P. Grenand, C. Moretti, H. Jacquemin, Editions de l’ORSTOM, 1987
“Pharmacopée Française”, Xème Edition, Commission permanente de la Pharmacopée, Paris
“Phytothérapie Conseils et Prescriptions”, Dr. Max Rombi, Editions Romart, 1994
“Plant Drug Analysis”, H. Wagner, S. Bladt, E.M. Zgainski, Springer-Verlag, Berlin Heidelberg New-York Tokyo, 1984
“Plantes médicinales”, C. Vigneau, Editeur Masson, 1985
“Plantes mécidinales et vénéneuses de France”, Fournier P., Ed. Paul Le Chevalier, Paris, 1947, 635 p.
“Plantes médicinales des régions tempérées”, L. Bezanger-Beauquesne, M. Pinkas, M. Torck et F. Trotin, Editeur Maloine, 1980
“Plantes utiles de Polynésie et Raau Tahiti”, P. Petard, Editions Haere Po No Tahiti, 1986
“Ressources médicales de la Flore Française”, G. Garnier, L. Bezanger-Beauquesne, G. Debraux, Vigot Frères Editeurs, 2 tomes, 1961
“Secrets d’une herboriste”, Mulot Marie-Antoinette, Ed. du Dauphin, (France Loisir 1987), 500 p.
“Secrets et vertus des plantes médicinales”, Reader’s digest, 2ème édition, Paris 1977, 463 p.
“The encyclopaedia of Essential oils”, Julia Lawless, Element Books Limited, 1992
“The Pharmacology of Chinese Herbs”, Kee Chang Huang, CRC Press, 1993

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: