Le Tour du monde en 80 jours

Jules Verne

Illustration de l’édition originale du Tour du monde en 80 jours

Le Tour du monde en 80 jours: les mondes connus et inconnus

“Les merveilles usées de la féerie y sont remplacées par un merveilleux nouveau, dont les notions récentes de la science font les frais. L’intérêt, habilement excité et soutenu, y porte avec le plaisir d’avoir appris, le désir de savoir, la curiosité scientifique.” -Monsieur Patin, secrétaire perpétuel à l’Académie française-.
Les récits de Jules Verne, ouvrages “écrits pour la jeunesse”, ainsi le veulent l’auteur et son éditeur, ont la fortune de plaire à tous les âges.
La plupart ont paru d’abord dans le Magasin d’Éducation et de récréation, puis ont été édités par Hetzel en volumes largement illustrés.
Parmi les Voyages extraordinaires, Le Tour du monde en 80 jours fait exception ; il paraît d’abord en feuilleton dans Le Temps, à partir de 1872, avant d’être publié en librairie deux années plus tard. Il appartient à la série des “mondes connus” dans laquelle l’aventure et la description des régions traversées tiennent une large part ; Philéas Fogg et son inséparable Passepartout en sont les héros, mais aussi le rail et la vapeur, et surtout le progrès technique.

Jules Verne

Jules Verne

Verne Jules, écrivain français

1828 (Nantes) – 1905 (Amiens)

Jules Verne, un homme et une œuvre paradoxalement mal connus. Grand voyageur pour les uns, sédentaire endurci pour les autres, une imagination fertile pour les uns, un art inné de l’imitation pour les autres. Jules Verne, enfant, rêve de voyages et de littérature. Adulte, il voyage peu, à part une traversée de l’Atlantique à bord du Great Eastern, ce qui ne l’empêche pas d’imaginer Le Tour du monde en quatre-vingt jours qu’il fait représenter au Théâtre de la Porte Saint-Martin, un triomphe pendant deux ans.
Jules Verne rêve de conquérir l’espace. Très impressionné par les expériences aérostatiques de Nadar, devenu son ami, il fonde avec lui, en 1862, la Société pour la recherche de la navigation aérienne. Ses expériences lui inspirent Cinq semaines en ballon et Ardan, anagramme de Nadar, devient même le héros de La Terre à la Lune.
Jules Verne rêve ; il rêve beaucoup, d’espaces lointains et inexplorés, de machines extraordinaires. Mais sa vie est en réalité une vie de travail, entrecoupée de lectures, essentiellement La Nature et La Science pour tous. Toujours ce rêve de littérature scientifique ! Est-ce les débuts de la science fiction?

1848 : études de droit à Paris
1851 : Un Voyage en ballon
1855 : Un Hivernage dans les glaces
1863 : Cinq Semaines en ballon, édité par Hetzel
1864 : Les Aventures du capitaine Hatteras
1865 : La Terre à la Lune
1867-68 : Les Enfants du capitaine Grant
1870 : Vingt Mille Lieues sous les mers
1874 : Le Tour du monde en quatre-vingt jours
1876 : Michel Strogoff
1879 : Les Cinq Cents Millions de la bégum
En tout : – plus de quatre-vingt romans, une quinzaine de pièces de théâtre, de grands ouvrages de vulgarisation :
1866 : Géographie universelle de la France et de ses colonies
1878 : Histoire des Grands Voyageurs
Traduit en vingt-cinq langues, il est l’auteur pour la jeunesse le plus édité en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: