Frangipanier

frangipanier

Le Frangipanier, Plumeria rubra ou Plumeria rosea, de la famille des Apocynaceae, est originaire des Antilles. Il a été introduit en Asie du Sud-Est et en Polynésie au
XIXe siècle. C’est un arbre dont le tronc atteint 10 mètres de haut.

Ses rameaux courts et trapus portent à leur extrémité de petites feuilles vert pâle à sommet acuminé et des fleurs blanches ou rouges, jaunâtres au centre, très odorantes. Les fruits sont rouges.

Usages

Les créoles se servent de la fleur pour confectionner des sirops contre la toux et les dérèglements intestinaux.

Son contenu en iridoïdes confère aux fleurs des activités antibactériennes et antifongiques. On leur attribue aussi des vertus antitussives.
Les fleurs de frangipanier sont citées parmi les plantes pectorales.

Aux Antilles et en Inde, l’écorce est employée comme laxatif et vermifuge. Aux Philippines, un remède populaire est préparé avec l’écorce fraîche pour soigner la blennorragie.
Caustique, le latex est employé contre les verrues.

Les fruits du frangipanier sont comestibles.

L’arôme du frangipanier, à la fois entêtant et subtil, est recherché des parfumeurs. Les fleurs de cette espèce -quoique moins appréciées que les fleurs de tiaré- entrent dans la confection des fameux colliers tahitiens.

En cosmétique, on reconnaît aux fleurs de frangipanier des propriétés adoucissantes, hydratantes et purifiantes. Elles sont par ailleurs antiseptiques.

Les Cambodgiens consomment les plantes en beignets.

Composition chimique et usages actuels

La fleur contient :

  • des glucides notamment des oses et des osides
  • des composés phénoliques représentés par des :
    . acides phénoliques dont l’acide chlorogénique
    . flavonoïdes du groupe des flavonols et notamment de la rutine
  • des terpénoïdes : iridoïdes
    !Son contenu en iridoïdes confère aux fleurs des activités antibactériennes et antifongiques. On leur attribue aussi des vertus antitussives.

Usages pharmaceutiques
Les fleurs de frangipanier sont citées parmi les plantes pectorales.

Usages cosmétiques
On reconnaît aux fleurs de frangipanier des propriétés adoucissantes, hydratantes et purifiantes. Elles sont par ailleurs antiseptiques.

Les extraits de frangipanier sont utilisés dans la composition de :

  • produits capillaires destinés aux cheveux normaux et aux états pelliculaires
  • produits hydratants pour le corps
  • produits de soin du visage pour les peaux fatiguées et ternes, sèches et sensibles ; crèmes émollientes pour le contour des yeux

Folklore

L’appellation de “frangipanier” est issue d’une légende qui veut qu’au XIIe siècle, un italien du nom de Frangipani fabriqua un parfum très apprécié ; quatre siècles plus tard, des voyageurs auraient découvert aux Caraïbes un arbre au parfum similaire : le frangipanier. Quant au nom botanique de genre, “plumeria”, il est dédié au botaniste Charles Plumier (1646-1704), celui qui, le premier, osât une dédicace botanique en appelant une plante begonia afin de saluer Begon, l’intendant du Canada.

Le frangipanier est souvent symbole d’éternité.
En Asie occidentale, il a la réputation d’être immortel, continuant à produire fleurs et feuilles même une fois arraché.
Il est planté dans beaucoup de cimetières du Sud-Est asiatique, de la Réunion et de l’Ile Maurice.
Au Ghana, on l’appelle “ne m’oubliez pas”.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: