Ricin

Ricin © Secrets de plantes

Ricin © Secrets de plantes

Le ricin, Ricinus communis, de la famille des Euphorbiaceae, est une plante herbacée annuelle, originaire d’Abyssinie. De là, il s’est répandu dans le monde et il s’est acclimaté en donnant des variétés subspontanées, présentant des caractères fixés parfois très éloignés du type. L’état hétérogène des variétés de ricin tient surtout à la fécondation croisée, qui semble très fréquente chez cette plante dont les inflorescences érigées paraissent disposées pour que celle-ci s’accomplisse.
Le ricin est un arbuste de 1 à 4 m dans nos régions mais qui peut atteindre en Afrique tropicale la taille d’un petit arbre.

Sa tige est grosse, verte ou brun rougeâtre, creuse et elle porte de grandes feuilles alternes, à stipules caduques, isolées, pétiolées ; ces feuilles peuvent mesurer jusqu’à 1 m de largeur et sont palmées en 5 à 11 lobes plus ou moins profonds, dentés, souvent glandulifères. L’inflorescence est en grappes ou cymes, à l’aisselle des bractées. La plante est monoïque, avec des fleurs femelles  situées au-dessus des fleurs mâles. Le fruit est une capsule tricoque, hérissés d’aiguillons, à 3 loges, enfermant des graines ovales, mouchetées, arrondies, grisâtres et charnues.

Par quoi remplacer les armes, fierté de l’être humain?

Les fusils Chassepot en 1867

Les fusils Chassepot en 1867

Les Chassepot ont fait merveille, dit le général de Failly  en 1867.

“Je vois déjà cette brillante jeunesse, habile à arborer des cols majuscules aux premières représentations des Bouffes – Parisiens, je la vois munie d’un fusil Chassepot…Le Français né malin, naît aussi garde national” -Jules Claretie-
En 1866, les paroles ne respirent que la paix, mais l’inspirent bien peu et les actes n’ont en vue que la guerre : le fusil à aiguille en Prusse, le fusil Ridner en Autriche, le Chassepot en France.
En 1866, les Chassepot sont encore sans rivaux, pas pour longtemps, la guerre de 1870 est proche. En Italie, lors de l’opération du corps expéditionnaire français à Rome soutenant les troupes pontificales contre celles de Garibaldi,  “ils ont fait merveille” (1867).
Ils tirent plus loin, plus vite ; ils sont plus légers, mieux équilibrés, il ne crachent pas par l’arrière et ils ne s’encrassent pas comme les fusils prussiens, et surtout, ils ne se chargent plus par le canon, mais par la culasse ; les tirailleurs n’ont plus besoin de se lever pour les charger et peuvent rester ainsi à couvert.
Puis le général Boulanger est fier de faire adopter les fusils Lebel en 1886.

Le village des Dong

mur peint - village Dong

mur peint – village Dong

En cette fin d’année, que peut-on souhaiter aux Chinois : l’accès libre à google et Facebook la préservation de  modes de vies et de cultures traditionnelles contre le tourisme de masse chinois, ou le développement à marche forcée, sans prendre la précaution de leur fournir les bases?

Sommes-nous plus libres avec Google et Facebook présidés par le Dieu Consommation, alors que nous n’avons pas tous les bases pour détecter les fake news, alors que l’éducation baisse les bras et alors que le politiquement correct coupe court à toutes les véritables discussions et éradique l’humour, car l’humour n’est jamais politiquement correct.

 

village Dong dans le Guizhou

village Dong dans le Guizhou

village Dong

village Dong

Revenons au village Dong, dans le Guizhou: Un Français en vacance, il y a quelque années, découvre ce village et en tombe amoureux, il en parle dans la presse française, l’information revient en Chine: développement tout trouvé pour cette province: le tourisme de masse chinois

C’est le plus beau des villages des minorités: l’habitat traditionnel est resté intact et le kitch n’a pas envahi les lieux.

séchoir à riz  Guizhou

séchoir à riz Guizhou

mur peint village Dong

mur peint village Dong

culture du riz dans le Guizhou

culture du riz dans le Guizhou

C’est le village du riz, de la teinture et des pagodes!

C’est aussi le village de la musique et du chant, ils ont un groupe musical d’un grand nombre de chanteurs (en Chine on ne compte que par cent ou par mille!) qui donnent des concerts

séchage des textiles teints - Guizhou

séchage des textiles teints – Guizhou

sans chef! (cela voudrait dire que les Chinois pourraient se passer de dictature pour savoir vivre ensemble, sans doute. Le paradoxe est que c’est parce qu’ils pourraient s’en passer qu’ils l’acceptent.)

Le matin, Tai Chi sur la place du théâtre. Puis visite du village Tan’an Dong du peuple Basha où la population est la seule qui a le privilège de porter des armes, mais aujourd’hui, ils ne s’en servent plus pour chasser mais uniquement pour tirer quelques coups pour accueillir les touristes. Le culte de Mao y est très vivace.

peuple Basha dans le Guizhou

peuple Basha dans le Guizhou

guerriers Basha - Guizhou

guerriers Basha – Guizhou

Ici on fête les 100 jours d’un bébé, pas sa naissance. Les femmes apportent des boissons et des cadeaux.