OuLiPo, Le vent de la langue et de la psy

la pointe du décollé

la pointe du décollé

De la fenêtre de mon bureau, je regarde la mer et l’orientation des bateaux qui m’indique le sens du vent.

Sur la table de mon bureau, j’ai l’anthologie de l’OuLiPo (Gallimard) et je vous propose de faire une régate poétique selon les règles du “vent de la langue”

“Les points cardinaux sont, on le sait, traditionnellement représentés par leurs initiales…les quatre lettres R,N,O,S seront appelées “lettres de vent”. Les autres seront appelées “lettres calmes”.

Intensité du vent : On appellera intensité du vent d’un mot (ou d’un groupe de mots) le nombre de lettres de vent qu’il contient….

La présence au sein d’un mot donné de ces quatre lettres E,N,O,S permet également de définir un mouvement interne du mot dans une direction donnée. (ex: Oui va à l’ouest, Non va au nord, à l’ouest, au nord)…

Lorsque le vent d’un mot (ou d’un groupe de mots) indique une direction donnée, on dit de ce mot qu’il “souffle” dans cette direction.

Définition : mots intimes : on appellera intimes des mots de même vent. ex : la mort et l’amour sont intimes.

Deux mots de vents opposés sont dits de vents contraires. On dira aussi qu’ils se contrarient. Ex : l’amitié contrarie l’amour, l’oignon contrarie de sexe.

(Anthologie de l’Oulipo)

A partir de ces règles, faites une régate autour de quatre bouées. Nous supposerons que le vent vient du Nord. Vous devez vous diriger d’abord au Nord, puis à l’Ouest, puis au Sud, puis à l’Est et cela cinq fois. Ce qui signifie que vous devez écrire 20 vers ou lignes. Attention, si pour aller au Nord, vous mettez dans votre phrase trop de vent du Nord, vous n’allez guère avancer. pour gagner la régate, vous devez donc favoriser votre bateau en utilisant les bons vents. Attention, comme le vent vient du Nord, pour aller au Nord, vous allez devoir tirer des bords et donc utiliser des mots NO ou NE. Pour aller à l’Ouest , vous utilisez des mots O mais pouvez combiner N et O du moment que vous compensez par des mots OS pour ne pas aller trop au Nord, et pour aller au Sud, vous avez tout intérêt à utiliser des mots intimes de vent du Sud.

Je vous donne un exemple avec un tour des quatre bouées.

“Non au néant

que nous prônait

la saga du sabbat

être, ne pas être?”

Une variante psy de la méthode oulipienne

Employez la méthode S+7 de l’OULIPO et remplacez le dictionnaire par votre inconscient en utilisant la libre association.

Le résultat est étonnant et vous renverra une image de vous-même, par ailleurs cet exercice est, comme toutes les méthodes oulipiennes, un bon catalyseur de création.

La libre association est…”la totalité des idées en relation à un événement particulier doté d’une coloration émotionnelle.” -Jung –

La méthode de libre association qui s’est construite progressivement à la fin du XIXe siècle constitue une des base de la technique psychanalytique : elle consiste à dire ou exprimer tout ce qui vient à l’esprit de façon spontanée, permettant ainsi une investigation de l’inconscient par touches successives (dite la chaîne associative). Freud –Contribution à l’histoire du mouvement psychanalytique– 1 914.

Parmi les méthodes créatives de L’OULIPO, “la méthode M+n, consiste à remplacer dans un texte existant (de qualité littéraire ou non), les mots (M) par d’autres mots de même genre qui les suivent ou les précèdent dans le dictionnaire à un distance variable n mesurée par le nombre des mots. Cette méthode est évidemment une méthode à résultats variables. On peut en effet changer à l’occasion l’outil indispensable à son application. Ce seul changement suffit à entraîner les modifications les plus inattendues dans les résultats.” (Oulipo, la littérature potentielle)

Imaginez alors les résultats que vous obtiendrez avec votre inconscient.

Pour cela, vous utiliserez plutôt la méthode S+7, variante de la méthode M+n qui consiste à remplacer tous les substantifs d’un texte par le 7e nom commun qui le suit dans le dictionnaire. Mais vous, vous n’utiliserez par le dictionnaire, mais votre inconscient, à savoir le nom commun que vous évoque le substantif du texte.

Exemple

Texte original : “Nombreux sont ceux pour qui l’art n’est qu’un jeu, supérieur, certes, mais un jeu, un amusement; nombreux sont ceux qui ne le révèrent que par conformisme et avec un secret mépris pour son “inutilité”. Certains ne sont pas loin de le considérer comme un luxe.” (Sens et destin de l’art de René Huyghe)

Texte transformé par la méthode S+7 modifiée en utilisant la libre association:

“Nombreux sont ceux pour qui le talent n’est qu’un hasard, supérieur certes, mais un hasard, une vanité; nombreux sont ceux qui ne le révèrent que par rigidité et avec une secrète agressivité pour sa “nuisance”. Certains ne sont pas loin de le considérer comme un gaspillage”.

Si vous transformez le texte, les associations que vous ferez n’auront rien à voir avec celles-là, issues de mon propre inconscient


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: