Le pont de la Caille

Pont de la Caille

Pont de la Caille

Le ravin des Usses, profond de 150 m est bordé de falaises résistantes sur lesquelles il est possible d’appuyer un ouvrage lourd.
Le site a contraint son concepteur, Albert Caquot, à une méthode de construction originale.

caractéristiques

pont en béton armé – une grande arche de 137 m de portée
record du monde de portée en 1926.
dimensions : 137m
durée du chantier: 1925-1928
ingénieur : Albert Caquot
entreprise : Cie Lyonnaise d’entreprises et de travaux d’art.

Pont de la Caille

Pont de la Caille

L’arc de 137 m de portée – record du monde en 1926 – a une épaisseur de 2,80 m à la clef, 4,50 m aux naissances.

Il est évidé de trois cavités dans le sens de la longueur, ce qui l’apparente à deux voûtes relativement minces réunies par quatre voiles verticaux.

Pont de la Caille

Pont de la Caille

Une fois les culées faites, on a élevé les deux piles les plus proches des bords de la falaise. De là, on a lancé deux groupes de quatre câbles parallèles passant sur des pylônes en bois élevés au-dessus des piles.
Commencé en 1925, le pont est achevé en septembre 1928 par la Cie lyonnaise d’entreprises et de travaux d’art.

On a accroché ensuite des suspentes de longueur réglable à ces câbles, puis des traverses à ces suspentes et des entretoises, qui ont formé la plus grande passerelle en bois jamais construite (132 m) et enfin le cintre.

Pour ne pas trop le charger, le béton de la voûte a été coulé en trois rouleaux successifs.
La voûte est en béton massif coulé entre des plaques de béton légèrement armé préparées à l’avance et formant voussoirs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: