Réveillon, l’occasion de faire le bilan

dessin de Jérôme Lefranc

dessin de Jérôme Lefranc

Dernière fuite ou dernière colère de l’année

Vous faites les courses pour le réveillon, vous n’aimez déjà pas l’hypermarché une veille de fête, surtout celui-là où vous avez déjà constaté à deux reprises des erreurs à votre détriment, code-barre erroné ou ne tenant pas compte des promotions annoncées. Vous n’avez rien dit, mais aujourd’hui, après être passé(e) à la caisse, vous vérifiez votre ticket et constatez une erreur. Vous revenez à la caisse et la caissière vous dit: “Ce n’est pas possible, avec les codes-barres, la machine ne peut pas se tromper. Les gens attendent et s’agitent, la queue s’allonge…

Que faites-vous?

  1. Devant l'erreur de la caissière, que faites-vous?






photo Jorge Sclar

photo Jorge Sclar

Bilan de fin d’année

Que vous aimiez, ou non, on va vous souhaiter la bonne année; vous allez faire la fête, ou non, vous allez vous amuser, ou non, vous aller prendre une cuite, ou non. Avant d’attaquer la nouvelle année, faites le bilan de 2009 et ne laissez pas passer les trains que vous pourriez prendre à belles dents, comme la vie!
Vous faites un tableau, à la main ou sur Excel et vous comptez…

– le nombre de fois où vous avez eu des rapports sexuels (si vous arrivez à les compter, il va falloir faire quelque chose, changer de partenaire par exemple)
– le nombre de fois où vous avez été obligé(e) des rester au boulot après 19 heures; si c’est plus de 10 fois dans l’année, changez de boulot…ou allez voir un psy pour vous guérir de votre masochisme ou, si vous aimez à ce point ce que vous faites, réfléchissez un peu : ça peut lasser votre entourage.

– le nombre de fois où vous avez pleuré et les raisons de ces chagrins. Si ces pleurs ne sont pas dues à un événement ponctuel accidentel sur lequel vous n’aviez pas prise, vous devez changer un paramètre dans votre vie; ne vous trompez pas de décision!

– Le nombre d’instants privilégiés où vous vous êtes imprégné(e) de bonheur de vivre, de plaisir. Trouvez quels sont les ingrédients qui vous ont permis de vivre si pleinement et cherchez à reproduire ces situations plus souvent en 2010.

– Le temps que vous avez consacré à une activité qui vous passionne (hors boulot principal). Si c’est moins d’un jour par mois, c’est peut-être une des cause de votre mal être.

– Le temps que vous avez consacré à une activité que vous détestez (hors boulot principal, les courses ou le ménage par exemple). Si c’est plus de 8 heures par semaine, organisez-vous autrement avant de déprimer.

Résolutions pour l’année nouvelle

carte de voeux humoristique

carte de voeux humoristique

En ces jours qui précèdent le réveillon, faites l’expérience de rester au lit jusqu’au 31 au soir, c’est la meilleure façon de s’assurer d’arriver en vie l’année prochaine, de se reposer pour un réveillon endiablé et de méditer sur les résolutions que vous allez prendre pour la nouvelle année. C’est dans ce demi-sommeil cher à Salvador Dali qu’on médite le mieux et que l’imagination se déchaîne entre rêve et réalité.
La meilleure résolution pour l’année nouvelle (à part d’aller voter même si l’étalage ne nous offre guère de produits de premier choix) c’est de décider d’avoir chaque jour une attention pour la personne que l’on aime le plus…

Cherchez bien, ce n’est pas si simple, une attention. Témoigner sollicitude, égards et prévenance à quelqu’un qu’on aime pour lui offrir une joie ou un plaisir quotidien sans le harceler, le déranger ou l’importuner est un exercice périlleux. “Wie soll ich meine Seele halten dass sie nicht an deine rührt…” écrivait Rilke dans son chant d’amour.
Je ne vais pas être vache, je vous donne la traduction du poème, mais je ne vous donnerai pas d’exemples d’attentions, elles sont nécessairement spécifique à chacun…et intimes.

Comment tenir ses résolutions

franchir les obstacles

jumping de Dinard

À l’heure des résolutions, qui ne servent pas à grand chose car il est rare qu’on les tienne, cherchez plutôt le paramètre à changer pour vous permettre de tenir une partie de vos résolutions.

C’est le principe de l’école de Palo Alto: trouver ce qu’il faut changer pour vous permettre de mieux interagir avec votre environnement et les autres: rompre une relation qui vous fait tourner en rond, changer votre routine d’horaires (évidemment, la marge n’est pas très large pour ceux qui ont des horaires de travail bien précis), supprimer certains mots de votre vocabulaire (par exemple dire systématiquement “c’est possible” à chaque fois que vous avez envie de dire ce n’est pas possible), sourire à chaque personne que vous aimeriez injurier, etc.

C’est en commençant par changer systématiquement certains détails de comportement que l’on peut arriver à tenir des résolutions plus ambitieuses.

On dresse un cheval qui a peur de l’obstacle en lui faisant passer de nombreuses fois un simple tronc au sol ou en encadrant l’obstacle par des perches.

Faites la liste de ce dont vous avez assez!

Cétacé, c'est assez! sculpture de Maryvonne Pellay

Cétacé, c’est assez! sculpture de Maryvonne Pellay

Dans cette liste,
– vous avez la main sur certains points, comme sortir la poubelle par exemple : faites ce qu’il faut pour que quelqu’un la sorte à votre place;
– vous avez peu de marge de manoeuvre, comme prendre toujours le même métro à la même heure, mais vous pouvez trouver des solutions: changer de travail, changer d’itinéraire, etc.
– enfin votre marge de manoeuvre sur l’obsolescence de la conception de la gouvernance par la classe politique, sur l’effet de serre, sur la radicalisation religieuse, sur les intérêts des grands groupes, capitalistes ou autres, est bien mince, mais il reste: le vote, le sens de la citoyenneté, les réseaux sociaux… Le papillon ne doit pas renoncer à battre de l’aile…parfois l’effet s’en ressent très profondément.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: