Soumission à l’autorité

Soumission à l'autorité

Dessin de Jérôme Lefranc

Où est la marge de liberté?

Faites ce test: Vous êtes professeur de Français au collège. Vous aimeriez faire du théâtre avec vos élèves. Vous connaissez un comédien qui pourrait organiser et produire un spectacle avec eux. Le projet nécessite d’y consacrer une semaine entière. Vous en parlez au proviseur et à vos collègues, ils semblaient sceptiques…Il y a un programme à respecter. Que faites-vous?

  1. Face à la réticence de vos supérieurs et collègues






Défiez l’autorité

Cette semaine, chaque fois que vous serez assuré(e) de défendre une cause juste, n’hésitez pas à défier la hiérarchie…Mais assumez-en les conséquences, ne venez pas vous plaindre que vous êtes martyrisé(e)!

Au bureau : si votre patron vous demande de rester jusqu’à 20 heures pour terminer un travail alors qu’il vous était matériellement impossible de le faire plus tôt car vous n’avez reçu les éléments qu’à 18 heures, vous lui dites calmement mais fermement qu’il n’en est pas question, que vous n’avez pas à subir la mauvaise organisation de sa boîte!

Au volant : un flic vous arrête pour contrôler vos papiers. N’hésitez pas à lui dire qu’il ferait mieux de s’occuper des voleurs des sac de vieilles dames que d’énerver les travailleurs, et rajoutez  une réflexion désobligeante sur la taille de son pénis.

En classe ou en formation : vous trouvez le cours nul, sans intérêt et vous avez même relevé une erreur. Vous la faites remarquer en disant que lorsqu’on est incompétent, il vaut mieux changer de métier.

En famille : Vos parents veulent régler votre vie à votre place. Dites leurs que ça n’est pas parce que vous êtes issu(e) de leurs gamètes qu’ils ont tous les droits sur vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: