La dentellière de Ian Vermeer

La Dentelière de Vermeer  - Musée du Louvre

La Dentelière de Vermeer - Musée du Louvre

Renoir disait que ce tout petit tableau de 21 cm x 24 cm, peint en 1660, était le plus beau du monde.

Vermeer s’intéresse à cette dentellière qui pratique ce « petit métier » si dur. Elle a même dû s’endormir quelque peu sur son travail car une bobine de fil a glissé à droite. On a une impression de flou, seul le mur est très net et c’est d’ailleurs sur le mur que Vermeer a signé, à droite de la tête de la dentellière.Vermeer traite la dentellière par petites taches successives ce qui a fait dire que Vermeer aurait inventé l’impressionnisme. En fait, il s’est vraiment servi d’une boîte noire pour peindre ce tableau et comme il n’y avait à cette époque, ni pellicule, ni objectif photographique, l’image était floue, et il a peint flou comme il le voyait. Il a aussi utilisé des coups de pinceau en pointillé comme s’il estampait le métier à broder pour bien rendre les effets de lumière sur l’ouvrage de la dentellière.

Les valeurs sont très subtiles. Ce tableau montre à quel point il ne faut pas confondre valeur et couleur: un gris, qu’on pourrait croire foncé, peut être plus clair qu’un rose.

La joue gauche de la dentellière est bien plus claire que la droite, elle devait travailler près d’une fenêtre située à droite du tableau que le peintre n’a pas montrée.

Extrait des analyses pour le CD-Rom de jeu pour enfant Une minute au musée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.