Le radeau de la Méduse de Théodore Géricault

La radeau de la Méduse de Géricault - Musée du Louvre

La radeau de la Méduse de Géricault - Musée du Louvre

Des naufragés, mal en point ou morts comme celui qui a la tête sous l’eau !

Le bateau La Méduse s’est échoué au large de l’Afrique en 1816.
Ce naufrage a fait scandale à l’époque car les naufragés ont été obligés de manger les cadavres pour survivre…
Les hommes sur leur radeau, alors que la mer se calme, font des signes à l’Argus… le bateau que l’on voit à l’horizon, petit point sur la droite du tableau.
La première fois que les naufragés ont aperçu l’Argus, il est passé au large sans les repérer puis il est repassé une seconde fois et a vu les signaux des naufragés,  les 19 hommes à bord du radeau, vivants ou morts.

L’horizon est placé très haut dans le tableau comme si le radeau était vu de haut afin qu’on puisse bien voir tous les personnages. Le ciel s’éclaircit au loin, indiquant que la tempête est passée et l’espoir apparaît sous forme de ce petit oint à l’horizon. Un bateau!

Extrait de l’analyse pour le jeu Une minute au musée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.