La raie de Jean-Baptiste Siméon Chardin

La raie de Chardin - Musée du Louvre

La raie de Chardin - Musée du Louvre

C’est blanc, c’est gluant, avec des yeux  ! La raie a les organes à l’air, ce pourrait être une nature morte: des brochets, des huîtres, des poireaux, un couteau, une écumoire, une bassine, une bouteille en céramique, une sorte de poids, un pot à eau, une casserole, mais le chat qui se demande s’il va manger ce poisson, lui, est bien vivant.

La raie , élément central du tableau, s’inscrit dans un carré en équilibre sur un de ses sommets.

Chardin a influencé et inspiré les impressionnistes par ses couleurs qui recréent la vie.

Les nuances de lumière sur la raie, dans les blancs et roses, ont subtiles et multiples. Il suffit de passer le tableau en niveaux de gris pour s’en rendre compte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: