Le pont Britannia

PON10_06Un effondrement constructif
Effondré… par l’effondrement de son pont de chemin de fer en fonte de Chester, Robert Stephenson, l’architecte anglais qu’il ne faut pas confondre avec Georges qui construisit la première locomotive pratique à vapeur, Robert donc, cherche…et trouve un système plus fiable pour le pont Britannia du détroit de Menai (il est temps car le développement de l’industrie ferroviaire réclame de nouvelles techniques de travaux publics). Il a l’idée d’une curieuse poutre de fer constituée de tôles rivetées. De hautes piles de style néo-égyptien devaient soutenir les chaînes de suspension : elles sont jugées inutiles après essais.
Ce coup d’audace consacre le triomphe du fer sur la fonte. La formule “Stephenson” sera imitée, puis rapidement abandonnée au profit des poutres en treillis, plus légères et plus économiques en matériaux. Le pont métallique va de l’avant, très vite.

le pont Britannia

le pont Britannia

Pour relier l’Angleterre au Pays de Galles sans interrompre la navigation,  y compris pendant la construction du pont, Stephenson imagine une solution inédite de franchissement.

Stephenson imagine de faire passer la voie de chemin de fer dans un tube en prenant appui sur le rocher Britannia situé à peu près au centre de la passe.

De nombreux tests sont réalisés sur des modèles réduits par William Fairbairn et Eaton Hodgkinson, tant la portée dépassait – et de loin – tout ce qui avait été réalisé jusqu’alors.

Intérieur du pont-tube Britannia

Intérieur du pont-tube Britannia

Chantier

Les tubes sont montés sur la grève de part et d’autre du détroit, glissés sur des pontons, puis soulevés par des vérins hydrauliques et des calages successifs à leur position finale, environ 33 m au-dessus du niveau de la mer.

Les deux travées de rive sont reliées aux travées centrales en surélevant légèrement leurs extrêmités côté terre de façon à créer une “précontrainte par dénivellation d’appuis”, technique toujours utilisée.

caractéristiques
pont tubulaire en fer deux travées de 140 m, prolongées par deux travées de 90 m.
dimensions : 460 m
durée du chantier : 1846 – 1850
pont détruit par un incendie en 1970
ingénieur : Robert Stephenson
architecte : Francis Thompson

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: