Carillons et pendules à musique

pendule à musique © L'Album du Musée des arts et métiers

pendule à musique © L'Album du Musée des arts et métiers

En cette période de Noël, voici quelques carillons et pendules à musique pour nous rappeler que tout va mal et que lorsque tout va mal, il est important de faire la fête et d’écouter les cloches!

Apollon, Pan, Minerve et Euterpe.

La science qui s’occupe de la production du son musical par des instruments appropriés s’appelle l’instrumentation.

Elle régit la facture des instruments qui relève des techniciens et leurs ressources que les compositeurs et instrumentistes doivent connaître.Elle allie des traditions ancestrales et des progrès nés de la connaissance des matériaux, de l’acoustique (aspect vibratoire, harmoniques, résonance), de l’hydraulique (orgue), de la mécanique (échappement du piano permettant la répétition rapide des notes, automates à musique), et de l’électronique.

Enfin, l’invention du phonographe à la fin du XIXe siècle, en apportant la possibilité de reproduction du son, change progressivement le rapport quotidien de l’homme à la musique.

Les instruments sont répartis en trois genres: cordes, vent, percussion; en huit familles: quatuor, cordes à clavier, bois, cuivre, batterie (membranes), verges, lames, plaques et aujourd’hui, instruments électroniques.

Les instruments à cordes pincées (harpe, lyre) ou frappées remontent à l’Antiquité;les instruments à cordes frottées sont plus récents.

XVe siècle: la viole, déjà répandue, donne naissance au violon à la fin du siècle.

Les instruments à clavier remontent au moyen âge (clavicorde) mais le piano moderne, le “piano forte” n’apparaît qu’au début du XVIIIe siècle.

Les instruments à vent sont sans doute les plus anciens.

L’invention de l’orgue est attribuée à Ctésibius vers 200 avant J.C., mais peut-être ne lui prête-t-on cette invention qu’à cause de la renommée de ses travaux en hydraulique, dont aucun ne nous est parvenu directement!

La vogue de la musique mécanique:à l’époque de la Renaissance, l’art des jardins et des fontaines se développe et l’on fabrique des buissons artificiels peuplés de silhouettes mouvantes d’oiseaux  dont les sifflets sont actionnés par l’air chassé au moyen d’un courant d’eau.

Fin du XVIe siècle : premiers orgues mécaniques dotés de cylindres pointés (cylindre à picots) qui permettent de rendre automatique les jeux de carillons des horloges, actionnés à la main à l’aide d’une manivelle.

Fin du XVIIIe siècle : riche période en création d’automates placés sur les grandes horloges d’édifice, des mécanismes à musique.

Pendule à musique par J. van Hoof et Fils à Anvers en Belgique, 1790.

Pendule avec jeu de flûtes et carillons. La minuterie déclenche un carillon à dix clochettes dont chacune est frappée par deux marteaux commandés par un cylindre à picots. Le barillet de sonnerie déclenche le jeu de flûtes, commandé lui-même par un barillet avec fusée. Le barillet est construit par Roque à Paris.

Montre à automates (trois frappeurs de cloche) © l'Album du Musée des arts et métiers

Montre à automates (trois frappeurs de cloche) © l'Album du Musée des arts et métiers

Montre à automates (trois frappeurs de cloche), construite au début du XIXe siècle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: