Labourage nivernais de Rosa Bonheur, compléments

Labourage nivernais de Rosa Bonheur - Musée d'orsay

Labourage nivernais de Rosa Bonheur – Musée d’orsay

Pour compléter l’analyse plastique du Labourage nivernais, je vous propose quelques jeux d’observation.

– Rechercher la ligne directrice de la composition et trouver la seconde ligne qui renforce l’effet de la première.
Une première ligne (la ligne des dos des boeufs) légèrement ascendante, insiste sur l’effort des boeufs qui montent vers la droite; la seconde ligne (le long bâton de l’homme) marque l’intervention humaine dans l’action.– Retrouver tous les personnages et les animaux sur la scène.
Un personnage dirige les boeufs attelés, un autre tient la charrue pour labourer et deux autres s’occupent des boeufs de la relève
– Repérez la partie du tableau qui est travaillée de la manière la plus complexe?
Les boeufs sont travaillés de manière complexe en couches successives. Tous les mouvements des animaux sont savamment étudiés de manière à donner le sentiment d’un poids énorme qui s’enfonce dans la terre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: