Rituels de naissance

rituels de naissance

nouveau né

Naissance d’un enfant

Qui est le nouveau-né? Vous êtes-vous déjà posé la question de savoir ce que son arrivée représente pour la famille, pour la communauté?

Dans toutes les sociétés qu’elles soient archaïques ou modernes, la naissance d’un enfant est entourée de rituels de préparation, de bénédiction et de jubilation.

Pendant longtemps, ces rituels ont été associés aux croyances relatives à l’origine des enfants: réincarnation d’un ancêtre par exemple. Vie et mort étant étroitement liées à travers les lignages.

Aujourd’hui, le rituel se résume souvent au shopping. Le statut du nouveau-né se serait-il réduit à la venue sur Terre d’un nouveau consommateur?

Pour en finir avec les rituels archaïques mais aussi avec les rituels d’une concrétitude navrante, réinventez les rituels de naissance pour la venue d’un être vivant sur notre planète Terre que nous avons le privilège d’habiter dans le monde cosmique hyper hostile.

En Chine, chez la minorité ethnique Dong, on ne fête pas la naissance, mais les 100 jours du nouveau-né.

Les rituels archaïques

– de purification avant et après l’accouchement

– de facilitation en cas d’accouchement difficile

– de propitiation concernant le destin du nouveau-né et la mémoire de celui qu’il réincarne.

L’attribution du nom va conférer au nouveau-né son identité et sa filiation.

De nombreux légendes et mythes donnent de la saveur à ces rituels: bonnes ou mauvaises fées, ange gardien ou démon penchés sur le berceau de l’enfant.

Les rituels des grandes religions

Rites et croyances se sont perpétués en se transformant différemment dans le judaïsme, le christianisme et l’islam.

Dans le christianisme, la cérémonie du baptême confère à l’enfant le signe de sa relation sacrale à Dieu et de son appartenance à la communauté de l’Église, le tout sous la bénédiction du saint dont il porte le nom et sous le contrôle de ses parrain et marraine. Selon les courants, on pratique le baptême par immersion ou par aspersion.

Dans la tradition juive, le baptême d’un garçon consiste à la circoncire pour rappeler l’alliance entre Dieu et Abraham, celui d’une fille se réduit à lui donner un nom hébreu.

Il n’y a pas de baptême musulman ce qui n’empêche pas l’existence de rituels précis pour admettre le nouveau-né dans la religion. Et surtout on fait la fête!

La symbolique des rituels de naissance

Baptême: laver du pêché originel

Circoncision: conférer la bisexualité

Excision : supprimer la bisexualité

Pour les parents : prouver qu’on est productif, qu’on assure la postérité, la continuation. Seuls les grands créateurs peuvent se passer d’enfants!

La laïcisation de l’accueil de l’enfant

La pratique du baptême a beaucoup diminué depuis un demi-siècle. Même en se laïcisant, les rituels de naissance persistent:

– déclaration de naissance à la mairie

– annonce aux amis par faire parts, publication dans le journal et maintenant Internet. De plus en plus souvent, on associe les autres enfants à l’annonce.

– organisation d’une fête familiale au cours de laquelle sont présentés les voeux pour l’enfant et sont donnés les cadeaux, sans oublier les félicitations aux parents et les recherches de ressemblances.

– parfois désignation de parrain et marraine civils qui symbolisent protection et affection envers l’enfant.

– Et enfin l’hyper consumérisme…alors que ce pauvre bébé n’utilisera tout ce qui a été acheté que pendant quelques mois!

développement des rituels de partage

À l’époque du partage des services et des connaissances, à l’époque du recyclage et des économies, les rituels de partage des gardes d’enfant, des habits et objets utilitaires divers se développent et créent de nouveaux rapprochements.

Dans tous les cas, le rituel ne remplace pas l’amour ni l’attention. Avant de l’intégrer dans la société, intégrez votre bébé dans sa famille et prenez soin de son développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: