Passiflore rouge, le fruit de la passion, sédatif

Passiflore © Secrets de plantes

Passiflore © Secrets de plantes

La passiflore rouge, Passiflora incarnata, de la famille des Passifloraceae, est une plante vivace grimpante originaire du sud des Etats-Unis (Virginie, Floride et Texas) et acclimatée en France.
Elle  y pousse bien dans le Midi, en Anjou, dans le Morbihan et dans l’Ouest, là où les gelées sont rares. Elle a besoin de chaleur, de lumière et d’humidité mais est capable de résister au froid.
Elle mesure de 3 à 9 m.

La tige est sarmenteuse, grimpante par des vrilles. Son écorce est grisâtre, tirant au pourpre et légèrement pubescente sur les jeunes pousses. Les feuilles vertes, pétiolées, à deux glandes nectarifères, ont un limbe à 3-5 lobes ovales finement dentés. Les fleurs sont grandes, odorantes, isolées, longuement pédonculées, avec  3 bractées papilleuses à l’aisselle des fleurs. Les pétales, au nombre de 5, forment une couronne frangée purpurine à plusieurs rangs. Le fruit, ovoïde, est de la taille d’une petite pomme. Il est de couleur orangé pâle à maturité et contient une pulpe charnue à chaire jaune douceâtre, comestible, connue sous le nom de maypop ou fruit de la passion.

Usages

Passiflore rouge

Passiflore rouge

On utilise l’ensemble de la plante que l’on récolte au mois de mai.
Elle a de tous temps été réputée pour son action sédative.
En 1867, aux U.S.A., Lindsay signale son action en neuropathologie. Elle fut largement utilisée dans le traitement des angoisses de guerre par L. Rénon, à partir de 1916. Et dès la fin du XIXe siècle, elle avait permis de bons résultats dans le traitement de l’insomnie.
Une quarantaine d’espèces de passiflores produisent des fruits très appréciés tout particulièrement en jus de fruits et crèmes glacées.

Composition chimique et usages actuels

Le fruit contient :
– des glucides : oses et osides
– des lipides : triglycérides constitués d’acides gras (77 % d’acide linoléique, 12 % d’acide oléique, 8 % d’acide palmitique, 2 % d’acide stéarique)
– des matières minérales : phosphore, fer et calcium
– des acides organiques : acide ascorbique (vitamine C), acide citrique
– des vitamines B et de la vitamine A (rétinol)

Le fruit de la passion a des propriétés sédatives reconnues.

Usages alimentaires
On consomme le fruit frais ainsi que le jus.

Usages pharmaceutiques
Les extraits de fruit de la passion sont utilisés dans le traitement de l’insomnie, des maux de tête, de la nervosité mais aussi pour soigner des douleurs de diverses origines.

Usages cosmétiques
Les extraits de fruit de la passion sont utilisés pour leurs propriétés adoucissantes et exfoliantes.
La fraction liposoluble ou huile de fruit de la passion jouit de vertus hydratantes et participe en formulation à l’élaboration de la phase grasse.

Ces propriétés font des extraits de fruit de la passion un actif particulièrement apprécié dans :
– des shampooings pour cheveux normaux, abîmés et fragiles et pour les cheveux des bébés
– des laits corporels hydratants
– des crèmes adoucissantes pour les mains
– des crèmes émollientes pour peaux normales ou sèches
– des produits de soin pour la peau des bébés
– des crèmes exfoliantes pour peaux fatiguées et ternes.

Folklore

Passiflore, fleur de la passion : son nom lui vient de la ressemblance de ses organes floraux avec les instruments de la passion du Christ. En Amérique Latine, on l’appelle “ fleur des cinq blessures”.
Cette plante est en effet auréolée de mystère et source de nombreuses légendes.
On considère que, conservée à la maison, elle apporte paix et tranquillité et qu’elle attire sur celui qui la porte amitié et notoriété.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: