Cupressaceae

Cupressaceae

Cupressaceae

Environ 300 espèces la plupart répandues dans les régions tempérées ou montagneuses des deux mondes. Ces arbres, qui forment souvent de vastes forêts, sont importants comme bois de chauffage, de constructions, et recherchés pour leurs sucs résineux qui contiennent une huile volatile très odorante, connue sous le nom de térébenthine, qui s’obtient par des incisions pratiquées à l’écorce ou au bois des arbres vivants.

Fleurs monoïques ou dioïques, en chatons, sans périanthe, très incomplètes, réduites aux anthères et aux ovules; chatons mâles formés d’écailles; chatons femelles formés d’écailles portant chacune à leur base un ou plusieurs ovules; ceux-ci nus, sans style ni stigmate; fruit tantôt simple et en forme de baie indéhiscente, tantôt composé et cône ligneux et déhiscent. Fleurs jaunâtres ou vertes; feuilles éparses, opposées ou fasciculées, en forme d’aiguilles ou d’écailles presque toujours persistantes; arbres ou arbrisseaux toujours verts, à suc résineux plus ou moins abondant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: