Equisetaceae

Equisetaceae

Equisetaceae

Environ 25 espèces habitant toutes les régions du globe. Plantes vivaces, terrestres on croissant dans l’eau, rhizome traçant.

Feuilles nulles, remplacées à chaque nœud de la tige par une gaine membraneuse dentée ; tiges articulées, creuses, cylindriques, strictes ou sillonnées, simples ou à rameaux verticillés et articulés comme la tige :Sporanges placés et la face inférieure d’écailles peltées ayant la forme de clous et verticillées par 4-9 sur plusieurs rangs superposés qui forment un épi terminal cylindracé, sessiles, uniformes, uniloculaires, s’ouvrant en long par une fente; spores très nombreuses, globuleuses, libres, entourées chacun de 4 filaments élastiques (élatère), dilaté en spatule au sommet, d’abord roulée en spirale autour de la spore, puis se déroulant avec élasticité sous l’influence de la sécheresse.

Fructifications en chatons ou épi ovoïde ou oblong-cylindrlque, au sommet de la tige ou des rameaux. Ce sont des plantes très fibreuses, dures, indigestes, peu nutritives, impropres à la nourriture des animaux.

Les prêles, surtout la prèle d’hiver, qui est plus rude, sont employées pour polir le bois et les métaux. Les propriétés reminéralisantes d’Equisetum sylvestris sont remarquables.

Post navigation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: