La renoncule âcre, plantes des maris trompés

Bouton d'or © Secrets de plantes

Bouton d’or © Secrets de plantes

La Renoncule âcre ou bouton d’or ou grenouillette, Ranonculi. L. de la famille des Ranunculaceae est une plante herbacée vivace, de 30 à 60 cm, on la trouve dans les prés, les bois, les pâturages, les chemins, jusqu’à 2500 m.
Elle pousse dans toute le France, en Europe centrale et septentrionale, en Asie boréale et au Maroc.

Sa tige est dressée, non sillonnée, munie dans le haut de poils appliqués.

Les feuilles radicales sont pentagonales, palmipartites, à 3-5 lobes incisés-dentés tandis que les feuilles supérieures sont tripartites, à lobes linéaires.

Les fleurs comportent 5 sépales verts velus et 5 pétales libres de couleur jaune.

Les akènes forment des têtes rondes.

 

Usages

Cette plante a connu des usages variés.
Les plus grosses racines passaient pour chasser la fièvre et le suc de la feuille a été employé contre les verrues. La plante est mellifère.
Attention, elle présente une certaine toxicité.

Folklore

Renoncule âcre © Secrets de plantes

Renoncule âcre © Secrets de plantes

Ranunculus signifie petite grenouille et acris, piquant.
La renoncule a connu de nombreux usages rituels, folkloriques ou magiques.
On en semait par exemple les fleurs devant la porte des maris trompés.
Ou bien on lui attribuait la réputation de “faire pisser au lit les enfants qui la portent à la bouche”.
Plusieurs de ses usages ont trait au beurre. Pour qu’il soit bon toute l’année, il faut manger la première renoncule aperçue au printemps. Ou si en touchant le menton d’une ménagère avec une renoncule, celle-ci lui laisse des traces jaunes, elle réussira son beurre dans le courant de l’année. De même pour avoir du beurre bien jaune, il était conseillé de mettre dans le pot au lait les trois premières fleurs trouvées au printemps.
Les jeunes gens, voulant échapper à la conscription, se faisaient des compresses de “piepou” (R. Acris) qui provoquaient des ulcérations dangereuses persistant parfois toute leur vie.

Recette traditionnelle contre les corps au pied

Les fleurs de bouton d’or (R. acris, variété double) étaient écrasées et appliquées sur les nids d’agaches (cors aux pieds) qu’ils faisaient disparaître rapidement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: