Chrysanthellum

Chrysantellum © Secrets de plantes

Chrysantellum © Secrets de plantes

Le chrysanthellum ou camomille d’or, chrysanthellum indicum, de la famille des Asteraceae, est une herbe africaine qui  mesure 10 à 20 cm de haut. Ne pas la confondre avec le pyrêthre ou chrysanthème. Elle vient du Cameroun, ressemble à la camomille matricaire , elle est aussi amère que cette dernière. Originaire du centre de l’Afrique (Cameroun, Sénégal), répandue en Amérique du sud (Pérou et Bolivie), le chrysanthellum est d’apparition récente récente dans la pharmacopée occidentale.
Cette herbe des savanes africaines pousse aussi au long des chemins et des routes, près des points d’eau peu profonds.

Usages

La plante est récoltée entière en fin de floraison.
C’est une plante digestive protectrice du foie.
Les Amérindiens l’utilisaient déjà pour traiter les maladies du foie, les fièvres hépatiques virales et la malaria ainsi que les plaies atteintes de gangrène.
Au Cameroun, les indigènes l’utilisent de même pour hâter la cicatrisation des plaies, traiter les maladies intestinales provoquées par amibiase ou colibacillose, soigner le paludisme.
Redécouverte il y a 35 ans par le Dr Couderc qui l’a préconisée pour réduire rapidement et sans danger un excès de cholestérol dans le sang, elle est utilisée actuellement pour quelques autres applications.
Le chrysanthellum jouit de propriétés hépatoprotectrices,  anti-oedémateuses, anti-inflammatoires et veinoprotectrices.
Exerçant une protection sur le système veineux périphérique il augmente la résistance et la perméabilité des vaisseaux capillaires.
Le chrysanthellum est préconisé en cas d’insuffisance de la sécrétion biliaire, dans les états précirrhotiques et dans les suites d’hépatites.
Le chrysanthellum bénéficie de propriétés adoucissantes. Ses activités anti-oxydantes et anti-radicalaires en font un actif anti-âge apprécié.

Composition chimique et nouveaux usages

Les parties aériennes fleuries renferment :
– des composés phénoliques parmi lesquels :
. des acides phénoliques : acide caféique, acide chlorogénique
. des flavonoïdes, particulièrement :
. des flavones (lutéoline)
. des flavanones (ériodictyol)
. des chalcones
. des aurones (maritimétine)
– des triterpènes : saponines (chrysanthellines A et B qui sont des dérivés de l’acide échinocystique et de la caulophyllogénine)

Utilisations pharmaceutiques
Le chrysanthellum est préconisé en cas d’insuffisance de la sécrétion biliaire, dans les états précirrhotiques et dans les suites d’hépatites.

Utilisations Cosmétiques
Le chrysanthellum bénéficie de propriétés adoucissantes. Ses activités anti-oxydantes et anti-radicalaires en font un actif anti-âge apprécié.
On recommande par conséquent l’utilisation des extraits de chrysanthellum dans :
– des produits d’hygiène corporelle
– des crèmes adoucissantes pour les mains
– des soins pour peaux matures et stressées
– des crèmes pour peaux abîmées, fatiguées ou ternes
– des produits de massage pour les pieds et les jambes lourdes

Folklore

“Chrysanthellum” vient de “chrusos”, or en grec, et “anthena” : fleur.
C’est l’herbe aux fleurs d’or.

Recettes

Cure de chrysantellum

Décoction :
6 cuillerées à café
1/2 litre d’eau froide

Faire bouillir 1 à 2 minutes. En dehors du feu, infuser jusqu’à ce que la tisane soit buvable. Prenez-la sans sucre 3 fois par jour, pendant 10 jours par cure de 3 mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: