Rituels sportifs

©Montagne passion

©Montagne passion

Regardez attentivement l’exercice des sports et listez tous les rituels que vous y constatez. Les pratiques fonctionnelles visant au progrès et au succès sont toujours traversées d’éléments symbolique. Recherchez ces éléments dans votre pratique

La pratique et le spectacle du sport a existé de tout temps mais aujourd’hui les rituels du sport sont liés au souci de la performance et de la maîtrise du corps et à l’écho que leur fournissent les médias. Ces rituels concernent les personnes, les groupes, les villes, les nations et s’accordent au demandes de la société de masse: large accessibilité, occupation des loisirs, recherche d’émotions collectives autour du jeu.

Les rituels du sport sont ambigus et difficiles à classer : en tant que conduite privée, parfois bien personnalisée, le sport relève des rituels du corps; par ses caractères collectif, public, spectaculaire, le sport relève des rituels de masse.

Conduites sportives préliminaires, qu’elles soient personnelles ou collectives

Au début de l’entraînement, la mise au vert des sujets comportant un rythme de vie, un régime et souvent un certain isolement, sorte de rite de purification. Et s’il s’agit d’une préparation collective, on peut parler comme les ethnologues, de rite d’agrégation.

Dans les sports où il y a un ordre de passage des concurrent, le tirage au sort constitue un rite de recours au hasard et par-delà, au destin.

Rites de passage jalonnant la carrière du sportif

Ils sont apparentés à une initiation suivie de promotion: obtention des licences, classement par catégories, étapes et classes d’âge. Les passages étant parfois désigné par les sportifs sous le nom de chemin sacré.

Rituels vestimentaires

La tenue de rigueur varie selon le genre de sport (maillot, culotte, combinaison, kimono, etc.), selon le club (couleur, blason), et selon le rôle de l’acteur (brassard, numéro). Outre leur fonction signalétique, ces rituels ont une fonction symbolique renforçant l’identité groupale chez les sportif comme chez leurs supporters. Telle partie ou tel détail du costume peut même prendre une valeur fétiche. Par delà de la compétition ardente, certaines pratiques comme l’échange de maillots exprime un souci de convivialité.

Spectacles sportifs

Ils constituent de véritables cérémonies, riches en conduites symboliques, avec leurs lieux, leurs moments, leurs personnages consacrés, leur public.

La scène du jeu, du combat, du tournoi est centrale mais inaccessible au public sauf transgression exceptionnelle. Le temps du sport est rythmé par un calendrier saisonnier, le cours du jeu est strictement réglé et découpé en séquences: mi-temps, set, round, essais.

La place, le rôle, parfois le mode d’intervention des joueurs sont également définis et codés.

Le spectacle culmine dans les grandes rencontres internationales et plus encore dans le cadre des Jeux Olympiques. La théâtralité s’y manifeste par des rituels d’ouverture et de clôture: défilé, présentation des équipes, saluts aux drapeaux et aux fanions, désignation des arbitres, coup d’envoi.

Les émotions collectives s’y expriment intensément par les cris, les ovations, les sifflets et parfois par la violence déclenchée par des supporters.

L’issue des compétitions est marquée par la consécration des vainqueurs et la distribution rituelle des prix: médailles, trophées ou coupes. Ainsi la victoire éphémères obtient-elle sa pérennité.

Bref le sport est un dérivatif à l’agressivité, il est structurant et sacralisateur par la notion de souffrance qu’il implique. Cette façon de réunir les gens en temps de paix est liée à une idée politique du sport.

Post navigation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: