La bardane, plante teigneuse

bardane

Fleur de bardane © Secrets de plantes

Botanique

La bardane, ou glouteron, ou herbe aux teigneux,  habite si près de nos maisons. Ses grandes feuille servent de parapluie aux enfants et ses fruits en petits capitules, munis de crochets, leur servent à se faire des décorations ou à bombarder méchamment leur voisin. Ces aiguillons à la fois souples et difficiles à détacher sont à l’origine de l’invention du velcro.
Deux espèces voisines, la grande et la petite bardane se distinguent par la taille de leurs fruits.

 

bardane

bardane © Secrets de plantes

La bardane, Arctium lamma L. de la famille des Asteraceae, est un plante bisannuelle donnant la première année une rosette de feuilles au limbe en coeur, la deuxième année , des tiges rameuses feuillées  de 60 à 90cm de haut. Grosse racine, fusiforme, longue, noirâtre au, dehors, blanche à l’intérieur.

Fleurs purpurines en capitules arrondis, groupées en corymbes. Involucre à bractées étroites, nombreuses, terminées par un crochet. Les involucres appelés “teignes” s’accrochent aux toisons des animaux. Aigrettes courtes à poils munis d’aiguillons qui pénètrent facilement dans la peau.

Apprenez à la reconnaître avec la Flore

Composition chimique et usages actuels

bardane

bardane

La racine renferme :
– des glucides : osides (inuline en grande quantité : 45 à 60 %) et mucilages
– des lipides : acides gras (acide laurique, acide myristique, acide palmitique et acide stéarique)
– 6 à 7 % de matières minérales : potassium
– des acides organiques : acides acétique, propionique et butyrique
– des composés phénoliques :
. des acides phénoliques : acide caféique et acide chlorogénique
. des tanins
– des terpénoïdes : triterpènes dont des stéroïdes (sitostérol, stigmastérol)
– des alcaloïdes tropaniques : acide isovalérique
– un benzaldéhyde
– des polyènes et des polyines : 1,11-tridécadiène-3,5,7,9-tetrayine, 1,3,11-tridécatriène-5,7,9-triyne, acide arétique, arctinone, arctinol…
– moins de 0,2 % d’huile essentielle
– des résines

Les racines contiennent également des hormones végétales et des phytohémagglutinines.
Les feuilles contiennent un principe amer cristallisé : l’arctiopicrine.
La bardane a des propriétés diurétiques, dépuratives et laxatives. Elle possède de plus des activités sudorifiques, stomachiques, apéritives et antipyrétiques.
La bardane est également douée de propriétés anti-acné, antibactériennes et antifongiques dues à ses composés polyacétylènes.
Elle est aussi reconnue pour son effet veinoprotecteur.
La bardane contient une substance appartenant aux vitamines B dont l’effet est de réduire le taux de sucre dans le sang. Elle est prescrite en cas de diabète pour réduire la glycémie.

Usages pharmaceutiques
En raison de ses effets diurétiques et sudorifiques qui facilitent les fonctions d’élimination de l’organisme, on recommande la racine de bardane dans les traitements goutteux et rhumatismaux.
La bardane est traditionnellement utilisée dans le traitement des dermatoses et des furonculoses, utilisation justifiée par la présence de dérivés polyinsaturés. On recommande aussi son emploi pour soigner l’acné et l’eczéma.
La bardane constitue un remède pour traiter les abcès de la cavité pharyngo-buccale. Elle contient un antibiotique dont le pouvoir antiseptique est particulièrement actif contre les staphylocoques.

Usages cosmétiques
La bardane s’utilise dans des préparations pour peaux grasses prédisposées à l’acné et la séborrhée et entre dans la préparation de produits capillaires.
La bardane est utilisée comme adoucissant, astringent et antiseptique en cas d’acné modérée et autres affections cutanées (crevasses, écorchures, gerçures). Elle agit également comme purifiant.
Ses propriétés en font un actif particulièrement recommandé pour :
– des produits pour le corps et les mains
– des produits capillaires pour cheveux normaux et gras (cheveux gras avec pellicules)
– des crèmes et laits pour peaux grasses à tendance acnéique
– des crèmes pour peaux normales, mixtes, sensibles et fragiles

Usages traditionnels

bardane

bardane © Secrets de plantes

On emploie racine et feuille en médecine populaire et en alimentation humaine.
Grande plante médicinale, la bardane purifie le sang, élimine les humeurs, fait transpirer, facilite les éruptions cutanées “quand le mal doit sortir par la peau”. Sa réputation  médicinale se fit au XVIe siècle autour de la spectaculaire guérison du roi Henri III atteint d’une maladie de peau ou de la syphilis! La bardane a en effet le pouvoir de guérir l’une et l’autre.
En usage externe, cette plante excelle à traiter les peaux grasses sujettes à l’acné, les chevelures séborrhéiques, les plaies en général (crevasses, écorchures, gerçures) et les piqûres d’insectes.
Un broyat de tiges et feuilles fraîches appliqué en cataplasme sur une morsure de vipère serait efficace.
Mais la plante perd une grande partie de ses propriétés à la dessiccation.
La bardane est un bon légume sauvage; on peut consommer ses racines en salsifis, ses feuilles en épinards ou préparer ses tiges comme celles de la rhubarbe.

Folklore

bardan5Son nom latin vient du grec “arktos” – qui signifie ours et par dérivation plante à toison laineuse – et de “labein” : saisir.
Sans doute, impressionnés par cette puissante racine noire, les hommes en firent-ils d’abord un objet magique. Ainsi, suspendre une racine de bardane au dessus de l’âtre et la caresser chaque soir avant de se coucher, assurait un sommeil réparateur et sans cauchemars.
Pour renforcer le pouvoir de l’eau bénite, les commères y ajoutaient, le jour de la Toussaint, 3 gouttes de jus frais de racine.
Au sortir de l’hiver, c’est sa maison que l’on purifiait à l’aide d’une fumigation de bardane.

Recettes

Antiacné

La bardane est indiquée dans la séborrhée et contre l’acné.
En traitement externe, on conseille une décoction concentrée de racines de bardane, employée en lotion, pour laver les croûtes d’acné, les furoncles, les croûtes de lait:
couper des racines en petits morceaux, bien laver, couvrir d’eau et faire bouillir une heure, puis passer.

Ingrédients
200g de racines fraîches de bardane
1 litre d’eau
S’emploie chaude, en compresse ou en vaporisation.
En traitement interne, boire la décoction de bardane 3 fois par jour contre acné, furoncles, croûtes de lait et abcès.

Ingrédients:
60g de racines fraîches de bardane
1 litre d’eau
Faire bouillir dix minutes.

Foulard-mal de gorge

Lors d’un mal de gorge persistant, on contusait une feuille dont on s’entourait la gorge:  la feuille noircissait et devait être renouvelée jusqu’à ce que la douleur ait disparu.

chute des cheveux

Ingrédients
100g de racines fraîches de bardane
1/2 litre de rhum

pour lotion ou frictions du cuir chevelu
Bon remède pour arrêter la chute des cheveux.

bardane en salsifis

Selon les français, la meilleure est la bardane japonaise; selon les japonais, la meilleure c’est notre bardane indigène.
Prenez des racines d’un an. Épluchez-les, passez-les au jus de citron, faites-les bouillir longuement.
Se mange comme les salsifis ou les carottes.
Les Japonais macrobiotes les cuisent longuement (7heures) avec de la carpe.

2 comments for “La bardane, plante teigneuse

  1. Anne
    22 juin 2010 at 9:42

    “Sa réputation médicinale se fit au XVe siècle autour de la spectaculaire guérison du roi Henri III atteint d’une maladie de peau ou de la syphilis!”
    Henri III > 1551-1589, donc XVIème siècle et spéculation sans fondement…

  2. 29 juin 2010 at 0:09

    Merci pour le rappel des dates du roi Henri III. Mais que signifie spéculation sans fondement?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: