L’eucalyptus, décongestionnant respiratoire

Eucalyptus  © Secrets de plantes

Eucalyptus © Secrets de plantes

Pour bien respirer, il faut déjà libérer les voies respiratoires!

L’eucalyptus est un arbre originaire d’Australie et de Tasmanie, présent aujourd’hui dans la plupart des pays au climat tempéré chaud.
Baptisé “arbre à fièvre”, en raison des propriétés fébrifuges qu’on lui attribuait en Australie, il a été employé notamment pour assainir les zones marécageuses.
Il est acclimaté en Europe, en Amérique du Nord et du Sud. Il a été introduit en France par Ramel en 1860.

Botanique

Eucalyptus

Eucalyptus

Eucalyptus, ou gommier bleu de Tasmanie, ou arbre à la fièvre, Eucalyptus globulus Labill. de la famille des Myrtaceae

D’une hauteur moyenne de 30 m, il peut atteindre les 100 m dans son pays d’origine. Le tronc est lisse et l’écorce cendre verdâtre se desquame en bandes.

Sur les jeunes rameaux, les feuilles sont presque sessiles, entières, ovales, disposées horizontalement tandis que sur les rameaux plus agés, elles sont alternes, pétiolées, falciformes, disposées verticalement et plus odorantes.

L’inflorescence est axillaire, à 2 ou 3 fleurs et le fruit est une capsule anguleuse. Ce sont les feuilles qui sont utilisées. Elles servent notamment à la fabrication des dragées et sirops à base d’eucalyptol.

Usages

L’eucalyptus est en effet très efficace pour soigner les maladies des voies respiratoires, rhumes, toux, irritation de la gorge ou des muqueuses nasales car ses feuilles renferment une huile essentielle aux propriétés antiseptiques et expectorantes.
L’eucalyptus permet aussi de lutter contre les parasites intestinaux et en usage externe de désinfecter les plaies et les brûlures.
D’où son emploi dans la préparation de dentifrices, savons, produits après-rasage.

Composition chimique et usages actuels

Les feuilles contiennent :
– 5 % de matières minérales dont du calcium
– des acides organiques : acide glycolique
– des composés phénoliques parmi lesquels :
. des acides phénoliques : acide caféique, acide férulique, acide gallique, acide protocatéchique, acide gentisique
. une faible quantité de flavonoïdes, plus particulièrement :
des flavonols : hypéroside, quercétine, quercitrine, rutine, eucalyptine
des proanthocyanidines : leucoanthocyanes
des anthocyanidines
. des tanins galliques et des tanins ellagiques
– des résines
– 0,5 à 3,5 % d’huile essentielle constituée de terpénoïdes dont :
. des monoterpènes (camphène, carvone, pinocarvone, pipéritone, 70 à 85 % de cinéole, citronnellal, p-cymène, d-limonène, alpha-phellandrène, alpha et beta-pinène, gamma-terpinène)
. des sesquiterpènes (aromadendrène, allo-aromadendrène, globulol, épiglobulol, ledol, viridiflorol, eudesmol)
. des aldéhydes (butanal, aldéhyde valérianique, aldéhyde isovalérianique, aldéhyde caproïque)
Les feuilles d’eucalyptus sont réputées pour leur huile essentielle qui exerce des activités antibactériennes, antivirales, anti-parasitaires et vermifuges.
L’huile essentielle a des propriétés expectorantes et antitussives, elle est considérée comme décongestionnant respiratoire.
Les feuilles jouissent de propriétés analgésiques, anti-rhumatismales, antipyrétiques et cicatrisantes. Elles sont par ailleurs dépuratives, diurétiques et antispasmodiques. On leur reconnaît également des vertus anti-prurigineuses.
Les feuilles d’eucalpytus sont aussi hypoglycémiantes.

Usages pharmaceutiques
L’eucalyptus est un puissant remède des maladies des voies respiratoires. C’est un excellent antiseptique des bronches. On l’emploie pour soigner les irritations de la gorge et des muqueuses nasales.
Il est d’ailleurs traditionnellement utilisé au cours des affections bronchiques aiguës bénignes et en cas de nez bouché ou de rhume.
Les feuilles séchées et contusées sont efficaces contre l’asthme.
L’eucalyptus permet de lutter contre les parasites intestinaux. On recommande également son utilisation pour désinfecter les plaies et les brûlures.

Usages cosmétiques
Les extraits de feuille d’eucalyptus qui contiennent des tanins sont responsables de leur activité astringente et régénérante. Ils sont aussi antiseptiques.
L’huile essentielle d’eucalyptus bénéficie d’activités déodorantes, purifiantes, rubéfiantes et tonifiantes. Elle est encore réputée insectifuge et insecticide. Elle est en outre un puissant antiseptique.

Les extraits ainsi que l’huile essentielle d’eucalyptus entrent dans la composition de nombreux produits cosmétiques tels que :
– des produits d’hygiène bucco-dentaire (dentifrices et bains de bouche)
– des shampooings tonifiants pour cheveux mous et plats, des lotions anti-pelliculaires
– des produits anti-poux
– des crèmes pour les pieds
– des laits pour le corps
– des lotions après-rasage
– des masques astringents destinés aux peaux grasses
– des crèmes régénérantes pour peaux matures et abîmées

Folklore

Eucalyptus vient du grec “eu”, bien et “kalyptos”, couvert, par allusion à l’opercule coiffant bien les étamines. On l’appelle aussi “gommier bleu de Tasmanie”, en raison du liquide gommeux riche en substances tanniques qui exsude de ses branches après incision.
Une légende l’associe au petit koala qui tirait toute l’eau dont il avait besoin de ses feuilles et on sait aussi que les aborigènes d’Australie centrale employaient ses baies dans leurs rituels animistes et brûlaient les gommes aromatiques tirées de l’écorce de certains eucalyptus résineux.
Les pratiques magiques lui attribuent des pouvoirs de guérison. On bourre des poupées de feuilles d’eucalyptus et on les installe sur le lit du malade : si le médecin se trompe de diagnostic, elles pouffent ! Ou bien on en fait des couronnes dédiées aux absents en détresse. Quant aux baies vertes, enfilées sur un cordon de soie, elles forment un excellent talisman.

Recettes

Désinfecter une pièce

Pour désinfecter une pièce, il y a peu encore, on faisait une décoction d’eucalyptus avec 6 à 7 feuilles bouillies dans une petite casserole qui sera déposée dans la chambre du malade.

Eucalyptus encens

Brûler des feuilles d’eucalyptus c’est excellent pour les bronches et recommandé aux asthmatiques.

Fumigation d’eucalyptus

10g de feuilles
pour 1 litre d’eau
faire bouillir 2 minutes.
Installer un entonnoir en plastique réservé à cet usage sur un petit bol adéquat.
versez la décoction bouillante dans le bol. Couvrez avec l’entonnoir : aspirez doucement par une narine puis par l’autre. Restez 1/4 d’heure avant de sortir.
C’est le moyen le plus simple et le moins onéreux de faire une fumigation. Celle-ci est très efficace.
On aurait pu remplacer les feuilles par de l’huile essentielle. L’huile essentielle à 2% tue 70% des staphylocoques ambiants.

Lotion anti-moustiques

Lotion pour éloigner les moustiques
Ingrédients
HE d’eucalyptus        3,50g
HE de géranium        2,50g
HE de citronnelle             3,50g
alcool à 90°C qsp             90ml
à acheter en pharmacie. Bien mélanger.
Lotion à appliquer sur les parties découvertes.

Vin tonique d’eucalyptus

Ingrédients
30 à 40g de feuilles d’eucalyptus
1 litre de bon vin (rouge ou blanc)
Faites macérer les feuilles dans le vin pendant une quinzaine de jours. Passez en exprimant.
Boire la valeur d’un verre à madère en apéritif avant le repas, en digestif après le repas.

Contrindications

Abuser de l’huile essentielle peut être dangereux
La prise d’eucalyptus annihile l’effet de médicaments (naturels ou non) contenant de l’iode.
Ne les prenez pas en même temps.

2 comments for “L’eucalyptus, décongestionnant respiratoire

  1. TICHERCHE
    16 octobre 2010 at 6:46

    BJR
    j’espere qu’il y a un medecin chez vous
    j’ai entendu dire que l’eucalyptus etait deconseille aux epilectiques..j’ai des amis qui l’utilisent pour decongestionner
    par ex le nez
    si vous aviez des infos merci a vous

  2. 16 octobre 2010 at 11:06

    Bonjour,
    Comme toute substance contenant des produits actifs, les plantes et surtout les huiles essentielles doivent être utilisées avec précaution. Mais il ne faut pas écouter tout ce qu’on dit sur n’importe quel forum. Allez sur le site canadien approuvé par le CHU de Rouen, et vous y trouverez des informations utiles
    http://www.hc-sc.gc.ca/hl-vs/iyh-vsv/life-vie/camphor-camphre-fra.php
    Ceci étant, l’utilisation de feuilles d’eucalyptus en fumigation est absolument sans danger. Bien sûr si un épileptique avale de l’huile essentielle d’eucalyptus il aura sans doute des convulsions, mais n’importe qui pourra en avoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: