Le camélia

camélia

Camélia (Secrets de plantes)

Botanique

Le camélia, Camelia sinensis, de la famille des Theaceae, se cantonne au Sud-Est asiatique. Spontanément en Assam, il est largement cultivé  en Birmanie, en Thaïlande, dans une partie du sud de la Chine, au Japon et au Tibet. Cet arbuste mesure 8 mètres de haut à l’état sauvage.

Ses feuilles persistantes, soyeuses et tendres dans leur plus jeune âge, deviennent bientôt coriaces et glabres.

Ses fleurs blanches, non odorantes, de 1,5 à 2 cm de diamètre ont 7 à 8 pétales et de nombreuses étamines.

Son fruit est une capsule contenant une grande graine oléagineuse.

Usages

Depuis très longtemps, les Japonais utilisent l’huile de camélia pour les soins de la peau et surtout du cheveu et du cuir chevelu. Dans les Ukiyoe (estampes) des XVIIe et XVIIIe siècles, on voit d’ailleurs beaucoup de Japonaises au bain, lavant et coiffant leur longue chevelure.
Pendant la période très raffinée de Kyoto, les femmes portaient leurs cheveux de façon à en faire valoir l’abondance et la longueur. Elles les soignaient avec cette huile et avaient “de beaux cheveux noirs, abondants, brillants et laqués” comme l’écrivit un admirateur.
Aujourd’hui encore cette tradition persiste : les femmes les plus réputées pour la beauté de leurs cheveux sont les habitantes de l’île d’Oshima, où les camélias abondent depuis toujours.

L’huile de camélia est également appliquée sur le visage, le cou et les mains, ce qui confère aux Japonaises cette “peau de pêche, ces ongles longs et bombés” que les femmes occidentales leur envient.

L’huile de camélia est utilisée aussi en médecine où elle sert d’excipient, et dans l’alimentation où une qualité spéciale sert à l’assaisonnement de salades et d’huile pour fritures. En mélange avec d’autres huiles, elle sert à faire la fameuse friture japonaise appelée Tempoura.

Composition chimique et usages actuels

Camélia

Camélia

La semence contient des lipides :
– des triglycérides constitués des acides gras suivants :
. 60 % d’acide oléique
. 20 % d’acide linoléique
. 16 % d’acide palmitique
. 1 % d’acide stéarique
. 1 % d’acide arachidique
. 0,1 % d’acide myristique

En tant que composant de la phase grasse, l’huile de camélia est un excellent conditionneur capillaire et un agent filmogène.
Elle possède d’autre part des propriétés restructurantes et hydratantes.
On l’emploie de plus comme fortifiant de l’ongle.

Ces propriétés en font un bon actif dans :
– des shampooings et lotions nourrissants pour cheveux secs, abîmés et fragiles, ainsi que des soins destinés aux cheveux fins et normaux
– des laits après-soleil hydratants pour le corps
– des gels émollients pour le contour des yeux
– des crèmes adoucissantes pour les mains
– des produits fortifiants de l’ongle
– des crèmes restructurantes pour peaux abîmées
– des crèmes hydratantes pour peaux sèches
– des soins pour peaux normales et matures.

Folklore

En Chine, les camélias sont de fréquents motifs de décoration que l’on retrouve sur les porcelaines, les bois laqués ou les paravents. D’anciennes estampes chinoises illustrent la symbolique des camélias : associé à des narcisses et un brûle parfum il signifie chance et bonheur, en bouquet avec des immortelles : une vie pleine de succès et de mérite s’achevant dans une paisible retraite. Ainsi le camélia est-il l’emblème de la vertu, de la richesse ou du bonheur. Aussi, lors d’un rituel où abondance et luxe sont de mise, il conviendra de placer sur l’autel familial des boutons de camélias frais dans une coupelle remplie d’eau.

N’oubliez pas de relire La Dame aux camélias de Dumas ou d’écouter la Traviata de Verdi

Au Japon, les Samouraïs détestaient les camélias: en effet la fleur ne se fane pas, sa tête tombe entière, encore vivante!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: