Le châtaignier et relation avec les morts

Châtaignier © Secrets de plantes

Châtaignier © Secrets de plantes

Botanique

Le châtaignier, Carpinus betulus de la famille des Fagaceae,  est un arbre originaire d’Asie mineure. Introduit en Europe au Ve siècle avant J.C, il y est depuis longtemps cultivé dans la plus grande partie des bois et des forêts. On peut également le rencontrer en Afrique du nord, en Amérique du nord et en Asie.
Il peut atteindre 30 mètres de haut et vivre plusieurs siècles, parfois même un millénaire. Il ne donne des fruits que vers l’âge de 20 ou 30 ans.

Il aime les terres légères, profondes, à sous-sol friable. Le développement de ses fleurs et fruits exige beaucoup de chaleur. Il est spontané dans les bois des basses montagnes siliceuses. Son tronc est recouvert d’une écorce rugueuse et grisâtre.

Il possède de grandes feuilles vert clair, oblongues et dentées.

Cet arbre monoïque donne de juin à juillet des fleurs jaunâtres groupées en chatons.

Les fruits ovoïdes vont par 3 dans un involucre épineux, arrondi et coriace, s’ouvrant en 4 valves au mois d’octobre.

Apprenez à distinguer châtaigner et marronnier avec la Flore.

Composition chimique et usages actuels

 

châtaignier

châtaignier

La feuille contient :
– des glucides : oses (inositol) et osides (pectine, saccharose)
– des matières minérales : chlore, calcium, fer, magnésium, potassium
– des composés phénoliques :
. acides phénoliques (acide gallique)
. des flavonoïdes : flavonols (quercétine, kaempférol)
. des tanins (hamamélitanin, tanin ellagique, tanin gallique), de l’hamamélose
– des triterpènes : saponines

La feuille de châtaignier est utilisée pour ses vertus expectorantes et antitussives.
On lui reconnaît d’autre part des propriétés sédatives et anti-asthéniques.
La feuille de châtaignier est de plus employée en tant qu’anti-diarrhéique et stomachique.

Usages pharmaceutiques
La feuille de châtaignier entre dans la composition de spécialités antitussives et est utilisée contre la diarrhée et la dysenterie.

Usages cosmétiques
La feuille de châtaignier est employée pour ses propriétés hydratantes, reminéralisantes et tonifiantes.
Elle jouit d’autre part d’activités antiseptiques et détergentes.
La feuille de châtaignier a enfin des vertus astringentes.
Ces propriétés en font un bon actif pour :
– des shampooings pour tous types de cheveux
– des gels reminéralisants pour le contour des yeux
– des laits hydratants pour le corps
– des crèmes émollientes pour les mains
– des crèmes hydratantes pour peaux sèches ou normales
– des crèmes revitalisantes pour peaux matures, fatiguées et ternes
– des masques astringents pour peaux grasses
– des produits de soin pour bébés.

Usages traditionnels

châtaignier

châtaignier © Secrets de plantes

On utilise le bois, l’écorce et les feuilles.
La feuille de châtaignier est utilisée pour ses vertus expectorantes et antitussives,  hydratantes, reminéralisantes et tonifiantes. Elle jouit d’autre part d’activités antiseptiques, détergentes et astringentes.
On lui reconnaît également des propriétés sédatives et anti-asthéniques.
Aussi sont-elles employées en tant qu’anti-diarrhéique et stomachique, pour soigner toux quinteuses, coqueluche et fortes bronchites.
Elles sont traditionnellement infusées en Europe et macérées dans de l’eau de vie en Amérique du nord.
Pendant des siècles, le châtaignier a fourni la matière première pour faire le pain, les toits, le combustible pour le chauffage, ainsi que le fourrage des populations pauvres du Massif Central, de Sardaigne et de Corse. Dans le Limousin, on le désignait sous le nom d'”arbre à pain”.
La cuisine corse compte de nombreuses spécialités à base de purée de châtaigne : brilloli au lait, fariana à l’huile.
Son bois dur et difficilement putrescible est utilisé pour faire des clôtures.

Folklore

“Castanea” vient du nom de la ville de Castanea en Thessalie, demeurée remarquable pour ses superbes châtaigniers.
Les châtaignes ont une relation symbolique avec les morts : le jour des morts, les pauvres gens allaient mendier des châtaignes de porte en porte.
Il faut, dit-on, manger des “marrons” grillés le soir de la Toussaint et en mettre quelques-uns sous son oreiller pour empêcher les fantômes de venir la nuit vous tirer les pieds.
Au 1er siècle après J.C, les Romains mangeaient déjà les châtaignes grillées ; ils en faisaient une sorte de bouillie et du pain que l’on consommait pendant les abstinences rituelles dans les cultes rendus à la Terre-Mère et à Cérès, le pain de céréales étant alors proscrit.

Recettes

châtaignes

châtaignes © Secrets de plantes

Soupe languedocienne

Ingrédients
20 beaux marrons
céleri
fenouil
eau
os ou carcasse de volaille
sel, poivre
crème
croûtons
cerfeuil

Faites blanchir une vingtaine de gros marrons à l’eau bouillante salée, après avoir fendu l’écorce d’un coup de canif. Faites les cuire à gros bouillon 10 minutes. Une fois refroidis, pelez-les soigneusement avant de les couper en quatre. Faites-les cuire une heure à petit feu dans 1 litre d’eau, avec quelques brins de céleri et de fenouil, quelques os ou une carcasse de volaille. Salez, poivrez. Écrasez les marrons. Liez d’un peu de crème fraîche avant de servir avec des croûtons grillés au beurre et un peu de cerfeuil haché.
De Viviers en Languedoc, où sont les beaux marrons.

Soupe de châtaignes et citrouille

Ingrédients
citrouille
châtaignes
pain
sel
Faites cuire à l’eau salée un morceau de citrouille que vous égoutterez puis écraserez.
Faites cuire, sous la cendre, des châtaignes. Les éplucher.
Versez les châtaignes, la citrouille écrasée, un peu de sel dans le lait bouillant. Cuire trois quarts d’heure.
Versez un peu de ce bouillon sur des tranches de pain, dans la soupière.
Laissez-les bien tremper, versez le reste de la soupe et servez.
Dans chouan, il y a chou, aussi…

Bûche de Noël, selon Pomiane

Ingrédients
marrons
chocolat en barres
sucre
beurre
cerneaux de noix
papier sulfurisé
Faites cuire les marrons à l’eau afin de pouvoir les éplucher; lorsque vous les aurez débarrassé de leurs peaux internes, remettez-les à bouillir dans de l’eau légèrement salée jusqu’à ce qu’ils s’écrasent entre les doigts. Passez-les alors au moulin à légumes. Ajoutez le chocolat et le beurre fondus, le sucre. Tournez sur le feu jusqu’à complète incorporation des ingrédients les uns avec les autres. Vous avez une masse consistante, coulante.
Préparez un papier sulfurisé sur lequel vous verserez un peu d’huile (sans goût) : versez votre préparation et prenant les deux bords du papier appliquez lui un mouvement de va-et-vient pour le rouler en bûche>: c’est vous qui déterminerez ainsi longueur et épaisseur du morceau. Une fois atteintes les proportions désirées, refermez le papier sur le tout afin de bien maintenir la forme et posez le tout au frais (dehors sur votre fenêtre par exemple) où il va se figer.
Une heure après coupez les extrémités, dessinez les cercles du bois, posez des demi-cerneaux en guise de noeuds, gardez quelques noix pour les moudre en fausse sciure.
C’est la meilleure bûche de Noël.

Tarte de châtaignes

Ingrédients
châtaignes
lait
safran
“Châtaignes bouillies  pilées au mortier  transmises par l’étamine avec un peu de lait dedans un catin ou plat mêleras ensemble tout ce que nous avons dit dessus au chapitre de la tarte d’épeautre ou d’avoine,  Si (ta) la veux jaune et safranée y ajouteras du safran.
De celle-ci me convie souvent Montagnier; nourrit beaucoup excite l’appétit, engraisse le corps est (toutefois) de tarde concoction, enfle l’estomac  entrailles, fait la colique  nuit à la vue.”
Recette médiévale

Châtaignes aux oignons

Ingrédients
1kg de châtaignes
500 g d’oignons
thym
sel
Épluchez les oignons et coupez-les en fines rondelles.
Dans une cocotte en terre, versez un demi litre d’eau puis ajouter successivement une couche d’oignons, une couche de châtaignes, une couche d’oignons et ainsi de suite. Saupoudrez chaque couche d’oignon d’une pincée de sel et de thym. Couvrez hermétiquement et faites cuire le tout un quart d’heure à feu très doux en rajoutant de l’eau si cela s’avère nécessaire.

Châtaignes aux carottes

Ingrédients

carottes
châtaignes
1 litre d’eau
thym
sel
Épluchez les carottes et coupez-les en fines rondelles.
Dans une cocotte en terre, versez un litre d’eau puis ajouter successivement une couche de carottes, une couche de châtaignes, une couche de carottes et ainsi de suite. Saupoudrez chaque couche de carottes d’une pincée de sel et de thym. Couvrez hermétiquement et faites cuire le tout un quart d’heure à feu très doux en rajoutant de l’eau si cela s’avère nécessaire.
Ces plats de châtaignes aux légumes sont délicieux et nourrissants.

Purée de marrons

Ingrédients pour 6 à 8 personnes
800 g de marrons
100 à 200 g de céleri rave
200 g environ de crème fraîche
sel
un peu d’eau ou de lait (facultatif)
Enlevez la première peau des marrons. Mettez-les dans une casserole et couvrez-les d’eau. Faites-les cuire jusqu’à ce qu’ils s’écrasent sous la main, retirez la peau, faites-en une purée.
Faites cuire le céleri à part, réduisez-le en purée, mélangez les deux préparations, incorporez la crème à mesure jusqu’à la consistance désirée ; si besoin est, complétez avec un peu d’eau ou de lait. Salez.
Pour accompagnr avec bonheur gibier, dinde, pintade, porc.

Déguster les chataîgnes

Ingrédients
cuit-vapeur
châtaignes
beurre salé
lait ou bouillon
Vous avez rapporté des châtaignes d’une promenade : vous en avez plein vos poches.
Faites bouillir un peu d’eau et mettez votre cuit vapeur au-dessus de la casserole avec les châtaignes qui seront vite cuites.
Fendez-les en deux, ajoutez dans chaque moitié un très petit morceau de beurre salé. Faites sortir la chair en appuyant avec les dents sur la coque.
Avec buvez du bouillon ou du lait chauds.
Délicieux repas à prendre dans l’intimité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: