La Luzerne, diurétique

Luzerne © Secrets de plantes

Luzerne © Secrets de plantes

Botanique

La luzerne ou Alfalfa, Medicago sativa, de la famille des Fabaceae, pousse à l’état sauvage en Asie et en Afrique du Nord. Elle aurait été introduite en Grèce à partir de la Perse où elle était cultivée pendant les guerres médiques vers 470 av. J.-C. Deux siècles plus tard, elle arrive en Italie puis décline et est réintroduite par l’Espagne en Italie et en France au milieu du XVIe s.

La luzerne est cultivée comme plante fourragère et dans la plupart des régions tempérées, en Europe et surtout aux États-Unis.

La luzerne est une herbe vivace de 30 à 80 cm, à souche, grosse, ligneuse, très profonde. Ses tiges souterraines ligneuses se prolongent en tiges aériennes, ascendantes, très rameuses, qui portent des feuilles trifoliées, dentées et des grappes de nombreuses fleurs violettes de juin à septembre.

Le fruit est une gousse enroulée, dressée, non épineuse. Il contient plusieurs graines ovales.

Apprenez à la reconnaître avec la Flore.

Usages

On utilise la racine et la semence.
La luzerne a des propriétés diurétiques, anti-hémorragiques et recalcifiantes ; elle améliore les troubles de l’ossification. C’est un grand reconstituant : anti-anémique, tonique revitalisante, antiscorbutique et antirachitique. Pour ses vitamines, acides aminés et minéraux, on utilise la luzerne dans les états de fatigue physique et les troubles qui résultent d’une alimentation insuffisante.
On s’en sert comme diurétique, lors de fluxions et douleurs articulaires, tuméfactions, ulcérations.
On l’utilise crue en salade, cuite, en soupe ou en épinard.
C’est une des meilleures plantes fourragères. Elle est mellifère.
La luzerne est une source industrielle de chlorophylle, de carotène et surtout de vitamine K1.

Composition chimique et usages actuels

Luzerne

Luzerne

La partie aérienne renferme :
– des glucides composés d’oses (45 %) et d’osides (cellulose)
– des protides (25 % de la feuille sèche) représentés par :
. des acides aminés dont alanine, arginine, cystéine, isoleucine, leucine, méthionine, phénylalanine, sérine, thréonine, tryptophane, tyrosine et valine
. des enzymes : amylase, lipase, pectinase, peroxydase et protéase
– 5 % de lipides
– 10 % de matières minérales : calcium, fer, magnésium, phosphore, potassium et silicium
– des acides organiques tels que l’acide ascorbique (vitamine C), l’acide citrique, l’acide malique et l’acide malonique
– des composés phénoliques principalement :
. des phénols (tocophérols)
. des flavonoïdes : isoflavones (biochanine A et génistéine)
. des coumarines simples (coumoestrol)
– des terpénoïdes :
. des triterpènes : saponines
. des caroténoïdes : carotène, lutéine
– des vitamines : vitamine A (rétinol), vitamine B1 (thiamine), vitamine B2 (riboflavine), vitamine B4 (adénine), vitamine B6 (pyridoxine), vitamine B8 (biotine), vitamine D (calciférol), vitamine K (phylloquinone)
– des dérivés azotés : bétaïne, choline
– des chlorophylles
– une fraction insaponifiable

La luzerne a des propriétés diurétiques, anti-asthéniques, anti-hémorragiques et fortifiantes.

Usages industriels

La luzerne est une source industrielle de chlorophylles, de carotène et surtout de vitamine K1.

Usages pharmaceutiques

Grâce à sa teneur en vitamines, acides aminés et minéraux, la luzerne est recommandée dans les états de fatigue physique et les troubles qui résultent d’une alimentation insuffisante. La présence d’un phytooestrogène rend son utilisation possible dans le traitement de l’ostéoporose.

Usages cosmétiques

La luzerne est douée de propriétés détergentes, émulsionnantes, exfoliantes et hydratantes. Sa richesse en minéraux lui confère des vertus reminéralisantes, restructurantes et tonifiantes. Elle joue un rôle de conditionneur capillaire, de conditionneur cutané et a un effet tenseur.
La partie lipidique a des activités bronzantes et tonifiantes.

L’ensemble de ces fonctions en font un excellent actif dans :
– des produits capillaires (tous types de cheveux en particulier les cheveux fins, mous et abîmés)
– des produits pour le corps
– des produits pour les mains
– des produits pour le soin du visage (toniques revitalisants, masques reminéralisants, crèmes nutritives pour peaux sèches, fatiguées et ternes et pour la peau des bébés)
– des produits pour le contour des yeux

Folklore

Le nom latin de la plante est “medica herba”, herbe de Médie d’où “medicago”.
Luzerne viendrait du provençal “luzerno”, vers luisants par assimilation aux graines qui seraient luisantes ou de l’italien, “lucerna”, lanterne, en raison des fruits qui ressemblent à des lanternes. “Sativa”est issu du latin, cultivé.
Dans la maison, elle garantit le foyer contre la pauvreté et la faim.
Les semences servent d’envoûtement aux amoureux mais elles ont tendance à attirer des femmes cupides et vénales.

Recettes

Germes de luzerne

Comme pour les germes de soja, on consomme les jeunes pousses issues du grain; on les mange en salade, seules ou avec d’autres crudités.
Les germes de luzerne sont exceptionnellement riches en vitamines et permettent de manger de la verdure même lorsqu’il n’y a plus rien dans les jardins.
Voici comment on opère :
Laver les graines, les mettre dans un bocal et les recouvrir d’eau.
Couvrir le bocal d’un tissu peu serré (gaze) maintenu par un élastique.
Après 12 heures de trempage, videz l’eau, rincez les graines et placez le bocal renversé, légèrement incliné, dans un récipient qui recevra l’eau qui s’écoulera.
Rincez les graines deux fois par jour pendant le temps nécessaire à la germination (4 à 5 jours).
Pendant la germination, les graines doivent être
dans un local tempéré (15 à 20 degrés).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: