Damiana, aphrodisiaque

Damiana

Damiana

Botanique

La répartition du damiana, Turnera diffusa Willd. var. aphrodisiaca Vard, de la famille des Turneraceae s’étend des régions tropicales du Golfe du Mexique à celles de l’Amérique du Sud.

C’est un arbuste dont les branches fauves, à l’état sauvage, atteignent 2 mètres de haut ; cultivé, il est maintenu à un mètre pour la cueillette de ses petites feuilles largement dentées, d’un vert olive sur leur face supérieure, pubescentes sur leur face inférieure.

Vers le haut des rameaux, à l’aisselle des feuilles, naissent des fleurs à 5 pétales jaunes.

Elles donneront, à maturité, des capsules légèrement incurvées, à peau rêche.

Usages

Les feuilles servent de matière médicale.
On leur attribue des propriétés stimulantes, laxatives et désinfectantes. Sa réputation d’aphrodisiaque tant féminin que masculin a séduit le monde occidental, d’autant plus qu’elle n’aurait pas d’action excitante sur le système nerveux.

La feuille est parfois utilisée en guise de thé: son parfum aromatique et un peu amer en fait une boisson agréable.

Folklore

Dans les régions d’où il est originaire (Golfe du Mexique principalement), le damiana a aussi été fumé.

Aujourd’hui, il est souvent utilisé en même temps que le muira puama dans des préparations aphrodisiaques.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: