Le Lys blanc

Lys blanc ©Secrets de plantes

Lys blanc ©Secrets de plantes

Le lys, Lilium candidum ou Lilium Album de la famille des Liliaceae est une grande belle plante originaire du Liban, dont la  taille atteint ou dépasse 1 m.
On le trouve spontané au Liban, cultivé presque partout, subspontané çà et là en région méditerranéenne, en Orient, en Palestine.

Vivace, il possède un gros bulbe à écailles imbriquées et se perpétue par un bulbe de remplacement, né à l’aisselle de l’écaille la plus interne. Ses feuilles alternes sont entières,  avec un limbe allongé, ondulé sur les bords, à nervures non ramifiées ; les radicales et inférieures sont oblongues étalées, les supérieures lancéolées et dressées, les caulinaires éparses, nombreuses et ondulées. Le bulbe donne, de mai à juillet, une tige aérienne dressée terminée par une grappe de très grandes fleurs blanches odorantes, d’abord dressées puis étalées. Elles seront fécondées par les papillons de nuit. Ces fleurs sont par 3 à 10 en grappe lâche. Le fruit est une capsule trigone-hexagonale et obovale. Les graines sont nombreuses et planes.

usages

Lys blanc

Lys blanc

On utilise le bulbe et les fleurs.
Le bulbe du lys a des activités anti-inflammatoires, émollientes, astringentes, adoucissantes et cicatrisantes.
Le bulbe mucilagineux est utilisé en cataplasme dans les inflammations pour diminuer la douleur et activer la maturation des phlegmons, furoncles, panaris, engelures, etc.
Les oignons de lys frais pilés soignent les cors au pied.
Ses pétales peuvent s’employer de la même manière que les bulbes et dans les mêmes cas. On leur attribue en plus, macérés dans de l’eau-de-vie, des vertus cicatrisantes et §antiseptiques§ et on les emploie spécifiquement dans les cas de dermites provoquées par une radiothérapie poussée, lupus pernio du nez et gelure de l’ourlet de l’oreille. Macérés dans l’huile d’olive, ils ont une action bienfaisante sur les brûlures légères, les gerçures du mamelon  et toute une série de problèmes de peau dans lesquels il s’agit de régénérer les tissus. Cette huile a aussi un effet calmant sur les maux d’oreille.
Les anthères ont des propriétés antispasmodiques et emménagogues.
Le lys est utilisé en cosmétique pour ses vertus adoucissantes et anti-inflammatoires. Il était à la base d’une lotion préparée pour la reine Marie-Antoinette, pour lui conserver son teint de lys et de rose. Contenant un antibiotique végétal, il était spécialement recommandé comme antirides, en lotion hydratante, aux femmes proches de la cinquantaine.
Certains lys et en particulier le lys doré du Japon sont comestibles et employés dans la cuisine du Soleil Levant.
Le lys est également très utilisé en parfumerie.
Il serait la plus ancienne plante ornementale cultivée.

Folklore

Lilium est l’ancien nom latin du lys blanc et candidum, signifie candide, en blanc.
A tort, l’emblème des rois est appelé fleur de lys car il s’agit plutôt d’un flambe d’eau (voir iris), ou de la hallebarde franque.
Le lys est le symbole de la majesté mais aussi de l’innocence, de la pureté de la noblesse et de la fierté. Le lys dans la symbolique chrétienne, représente la Vierge Marie.
Son parfum brûlé dans une pièce blanche rend celle-ci propice aux manifestations astrales.
Trois bulbes de tailles différentes, enterrés avec un morceau de cuir, écriront de leur pollen sur le sol, après leur floraison, le nom d’un criminel impuni.
Le premier lys blanc de la saison, s’il est rencontré par un homme, lui apportera force et succès, par une femme, sagesse et modestie.
Une peinture représentant des lys blancs a été trouvée sur un vase découvert à Cnossos en Crète remontant ainsi au moins au XVIIe siècle av. J.-C.
Hercule, quand Junon le nourrissait au sein, laissa échapper de ses lèvres, deux gouttes de lait : l’une se répandit dans le ciel, ce fut la Voie Lactée ; l’autre tomba sur terre et le lys en naquit.
Il figure sur les peintures allégoriques de l’Égypte ancienne.
Les Grecs l’appelaient la fleur des fleurs et en faisaient des nappes éphémères en cousant les pétales bout à bout ; les Romains utilisaient beaucoup son parfum, le “lirium”, et avaient coutume de mêler la fleur de lys à la rose pour parfumer leur couche.
L’Eglise l’associa à la Vierge Marie comme image de pureté et de majesté d’où son importante place dans la décoration des églises et des processions. Saint Joseph est souvent représenté un bâton fleuri de lys à la main.

Recettes

Brûlures

Achetez en saison un bulbe de lys. Gardez-le dans l’huile. Lorsque vous souffrirez d’une brûlure, coupez un des caïeux et appliquez-le sur la brûlure.

Un excellent antiseptique

Soin des abcès:
Faire mariner quelques pétales de lys blanc dans un alcool fort (eau de vie par exemple) pendant 15 à 30 jours.
Recouvrir l’abcès avec les pétales marinés pendant 15 minutes.
Renouveler l’opération plusieurs fois par jour jusqu’à ce que l’abcès perce.
Si il ne perce pas, consulter un médecin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: