La vergerette du Canada

vergerette du Canada © Secrets de plantes

vergerette du Canada © Secrets de plantes

La vergerette du Canada ou érigéron queue de renard, de la famille des Asteraceae, est originaire d’Amérique du nord. Elle est complètement naturalisée en France et dans presque toute l’Europe.

On la rencontre dans le monde entier, elle s’élève jusque dans les cultures de montagne et pousse dans les  décharges, les décombres, les remblais où elle recouvre tout au détriment du reste de la flore. C’est une herbacée à racine pivotante et fibreuse; elle peut atteindre un mètre et porte de nombreuses ramifications. Elle est bisannuelle, sa tige velue grisâtre est couverte de feuilles lancéolées, alternes, velues également, avec un goût de menthe. Les feuilles inférieures sont pétiolées, les supérieures sessiles. Les fleurs en capitules solitaires ou groupées en corymbe, sont formées des bractées de l’involucre. Les fleurs du centre, tubuleuses, forment un coeur jaune entouré de fleurs en languettes peu saillantes d’un blanc terne. La floraison a lieu tout l’été et en automne. Les fruits sont des akène étroits à aigrette.

Usages

Les parties utilisées sont la plante en fleur, la tige feuillée et le suc frais.
Son utilisation médicinale est variée, elle permet de soigner les bronchites et les diarrhées, elle est antirhumatismale, diurétique, stimulante pour l’estomac.
Les premiers colons américains l’utilisèrent en tant que diurétique et astringent, pour soigner les pertes blanches, les règles trop abondantes, les fibromes, la toux des bronchiteux, la cystite, les hémorragies.
L’huile de vergerette obtenue par distillation des plantes fraîches servait contre les parasites intestinaux.
En application externe, elle est vulnéraire. Anti-inflammatoire, elle soulage la goutte et les rhumatismes. En Corse, cette herbe broyée servait à faire des emplâtres pour soigner les entorses : « l’érigeron tire de l’eau de l’entorse, il n’y a pas de meilleure médecine ».
En teinture les sommités fleuries que l’on peut cueillir tout l’été donnent une couleur jaune jonquille très résistante.

Composition chimique et utilisations actuelles

Les parties aériennes fleuries contiennent :
– des matières minérales dont 5 à 6 % de carbonate de potassium
– des composés phénoliques représentés par :
. des flavonoïdes du groupe des flavones : 0,8 à 2,5 % de scutellarine
. 0,3 % de tanins
– de l’acide o-benzylbenzoïque
– environ 0,3 % d’huile essentielle renfermant :
. des terpénoïdes : monoterpènes : citronnellal, d-limonène, alpha-terpinéol, acétate de terpinéol
. des polyines
. des polyènes
Sa richesse en carbonate de potassium ainsi que la présence des polyènes et des polyines confèrent à la vergerette du Canada des propriétés anti-inflammatoires.
Utilisations pharmaceutiques
La vergerette du Canada est traditionnellement utilisée pour faciliter la perte de poids en complément de mesures diététiques et améliorer l’élimination rénale de l’eau.
Elle est par ailleurs employée traditionnellement dans les manifestations articulaires douloureuses (tendinites, foulures…).
On l’emploie aussi dans le traitement des diarrhées et de la dysenterie.

Utilisation cosmétique
On conseille les extraits de vergerette du Canada pour leurs propriétés antiseptiques, adoucissantes et astringentes.
On préconise l’huile essentielle pour ses activités antiseptiques.
On recommande leur utilisation dans les préparations suivantes :
– des shampooings pour cheveux gras à tendance pelliculaire
– des crèmes astringentes pour peaux mixtes ou grasses à tendance acnéique
– des produits de soin du visage destinés aux peaux sensibles, fragiles et abîmées.

Folklore

Érigeron vient de “er”, printemps et de “gerôn”, vieillard, allusion aux poils blanc de la fleur est fanée. Ses noms vernaculaires sont fausse camomille, herbe des français, herbe fleurie.
Introduite accidentellement en Europe au XVIIe, avec des peaux de castor en provenance du Canada qu’elle servait à emballer, la vergerette est devenue une de nos mauvaises herbes envahissantes.

Recettes

Infusion contre la cystite, l’albuminurie, l’hydropisie, le rhumatisme et le lumbago

Ingrédients
50g par litre d’eau
faites bouillir 2 minutes puis infuser 10 minutes
en prendre 1/2 litre par jour

6 comments for “La vergerette du Canada

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.