Germandrée petit chêne

Germandrée petit chêne © Secrets de plantes

Germandrée petit chêne © Secrets de plantes

Plante vivace herbacée, presque ligneuse à la base, la germandrée petit chêne ou sauge amère ou chasse-fièvre, Teucrium chamoedrys. L., de la famille des Lamiaceae, aime les lieux arides et les rocailles, surtout en terrain calcaire. Commune jusqu’à 1500 m, c’est une espèce gazonnante des pelouses calcaires en plaine et en montagne.

Sa tige grêle, couchée ou ascendante, de10 à 30 cm de haut, est quadrangulaire. La plante est velue. Les feuilles sont opposées,
très crénelées, un peu coriaces, luisantes dessus. Les fleurs apparaissent de mai à septembre et s’étagent par verticilles, comprenant chacun 3 à 6 fleurs assez serrées, bissexuées. Purpurines, rarement roses ou blanches, elles comprennent un calice en cloche, vert-rougeâtre, poilu, un peu bossu à la base, à 5 dents lancéolées et des pétales soudés comme une lèvre unique à 5 lobes ; un anneau nectarifère entoure l’ovaire. Le fruit brun est papilleux.

Usages

On utilise les sommités fleuries (Codex 1949) et les feuilles cueillies avant la floraison. Elles étaient utilisées autrefois comme diurétique, vulnéraire, antispasmodique céphalique, fébrifuge et contre la peste. Ses graines ont été préconisées comme cholagogues et vermifuges.
On l’a employée en cure saisonnière pour purifier le sang et soigner furonculose, circulation, pré-ménopause, jamais en cure prolongée. C’est aussi un diurétique employé dans les maladies goutteuses liées à la digestion. Elle est un adjuvant dans le traitement des grippes, des maladies infectieuses en général.
Bon antiseptique, elle soigne les vilaines plaies, l’écoulement muqueux des narines, des yeux, les ulcères en usage externe (plante fraîche ou sèche pulvérisée), les hémorroïdes.
La teinture homéopathique agit contre les fibromes et les polypes.

Folklore

Teucrium est dédié à “Teucer”, prince de Troie, qui découvrit les propriétés de la germandrée, chamaedrys vient de “kamei”, à terre, petit et “drys”, chêne par allusion à la forme des feuilles.
La germandrée était bien connue des Anciens : Théophraste et Dioscoride la citent sans confusion possible et elle est ensuite reprise par Galien. Le moyen âge la relègue à un usage uniquement externe avant que Matthiole au XVIe siècle ne s’y intéresse à nouveau.
La germandrée petit chêne est symbole d’amour et dit : “plus je vous vois, plus je vous aime”.

Recette

Infusion de germandrée

Infusion de germandrée
30 à 40g de sommités fleuries
par litre d’eau ou de vin
3 à 4 verres à bordeaux par jour

Bibliographie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: