Confectionnez vos sirops et jus de fruits

sirop de pissenlit

Pissenlit © Secrets de plantes

Extraire le jus des fruits

Pour extraire le jus des fruits fermes le mieux est un extracteur de jus :
- pour les agrumes un presse fruits, un presse agrume à main ou mécanique
- pour les baies tendres vous pouvez les mettre dans un bon torchon usagé où vous les contuserez pour en extraire le jus en pressant. 
Vous pouvez aussi, et c’est très pratique pour beaucoup de fruits, en extraire le jus avec un appareil à vapeur : vous obtiendrez ainsi à la sortie de l’appareil un jus pasteurisé à 70°C que vous pourrez aisément conserver dans des récipients très propres, hermétiquement bouchés, pour en faire plus tard des préparations ou simplement une boisson.
Les sirops de fruits sont des jus de fruits contenant une forte proportion de sucre pour assurer leur conservation. Vous pouvez les consommer en rajoutant de l’eau.

Sirop d’airelle

Ingrédients:

1 litre de jus d’airelles

500g de sucre

Exprimez le jus des airelles crues. Ajoutez à ce jus le même poids de sucre. Remuez et faites cuire quelques instants, le temps de permettre au sucre de se dissoudre. 
Mettez en bouteilles et bouchez.

Sirop d’abricot

Ingrédients

abricots bien mûrs,

1,050 kg de sucre par litre de jus

Essuyez les abricots, les dénoyauter, les mettre cuire avec un grand verre d’eau par kilo de fruits. Laissez mijoter doucement pendant 15 minutes en remuant souvent. Exprimez ensuite le jus des abricots (vous réserverez la pulpe pour une compote ou une pâte de fruits).
Ajoutez le sucre, remettre doucement en cuisson, en laissant frémir 15 minutes. 
Mettre en bouteilles après refroidissement.
C’est tout le parfum de l’été dans votre verre ou sur une préparation tant sucrée que salée.

Sirop de pissenlit

Ingrédients:

4 poignées de fleurs de pissenlits

1 kg de sucre
citron

Laver les fleurs, les jeter dans un litre d’eau froide. Amener doucement à ébullition et, au premier bouillon, enlever du feu. Laisser infuser une nuit. 
Le lendemain, verser la préparation dans une passoire pour récupérer le jus en exprimant. Peser le liquide extrait, mettre même poids de sucre et le jus de citron. Mélanger, faire cuire à petits frémissements, à découvert, 45 minutes exactement. 
Mettre en bouteilles à chaud, boucher immédiatement. Conserver debout.

Jus de rhubarbe

Ingrédients

de la rhubarbe à volonté,

200g de sucre par litre de jus

Lavez et pelez la rhubarbe avant de la découper en tronçons. Servez-vous d’un appareil d’extraction des jus par la vapeur en sucrant très légèrement. Au bout de 3/4 d’heure recueillez le filtrat, mesurez son volume, ajoutez le sucre que vous ferez fondre en remuant. 
Mettez dans des bouteilles, bien rincées à l’eau chaude, jusqu’à ras bord et bouchez avec des capsules en caoutchouc. 

Ce jus de rhubarbe s’emploie étendu d’eau, à raison de 1/3 de jus pour 2/3 d’eau. 
Il se conserve au minimum 2 ans, debout au frais mais toute bouteille entamée doit ensuite être conservée au réfrigérateur.
Vous pouvez, augmenter ou diminuer la quantité de sucre selon votre goût ou l’acidité de la rhubarbe.

Punch à la rhubarbe, sans alcool

Ingrédients

compote de rhubarbe

eau d’Evian

2 oranges

2 citrons

1 pamplemousse

noix de cola

eau de Seltz

feuilles de menthe fraîche

Passez la compote au moulin à légume, ajoutez le même poids d’eau d’Evian, le jus des agrumes, un zeste de pamplemousse, un peu de cola en poudre ou râpé.
Laissez 2 heures au réfrigérateur.
Au moment de servir détendre à l’eau de Seltz et ajouter les feuilles de menthe fraîches.

Jus d’argouses

Ingrédients:

baies d’argousier

sucre fin

Récoltez les fruits, les laver rapidement si besoin est.
Versez dans le panier de l’ extracteur de jus à la vapeur. Saupoudrez légèrement de sucre. Mettez l’appareil en marche. 
Remplissez de ce jus qui sort pasteurisé de petites bouteilles bien propres. Bouchez. 
Conservez.
Les fruits frais ou leur jus, vendu dans les magasins de diététique pour sa richesse en vitamine C, entrent dans la composition de sauces à gibier mais vous pouvez également en agrémenter un fromage blanc. Dans ces préparations il prend la place du citron et ne s’ajoute qu’au tout dernier moment.
Le jus concentré, obtenu par cuisson/évaporation, sert d’assaisonnement dans le Nord de l’Europe.

Sirop d’argouses

Ingrédients:

1 litre de jus d’argouses

moins d’une livre de sucre

150 g de miel

Matériel:  petites bouteilles supportant la chaleur, 
une bassine à confiture

Mettez les baies lavées dans une bassine à confitures. Recouvrez tout juste d’eau. Faites bouillir pendant quelques minutes: les baies éclatent. Versez le tout dans une compresse ou un torchon fin au-dessus d’une passoire à pied : suspendez si possible la poche contenant les fruits et laissez-le s’écouler. 
Si vous avez un extracteur à la vapeur comme en Alsace le tout en est facilité.
Mélangez sucre, miel et jus et faites cuire à gros bouillon pendant 5 minutes.
Mettez en bouteilles, fermez, couchez 5 à 10 minutes sur le bouchon.

Sirop de cerises

Ingrédients:

1,500kg de cerises

1,750kg de sucre cristallisé

Lavez puis équeutez les cerises. Laissez-les égoutter avant de les broyer avec leurs noyaux. Versez la purée dans un pot. Trois jours après, en extraire le jus que l’on fait bouillir avec le sucre. Écumez et arrêtez la cuisson quand le pèse-sirop marque 30°. 
Laissez refroidir le sirop avant de le verser dans des bouteilles. Boucher et conserver au frais.

Sirop de citron

Ingrédients:

1/2 litre de jus de citron

1 zeste de citron.

Sirop: 1 litre d’eau pour 1kg de sucre.

Bien brosser le citron sous l’eau. Préparez un sirop avec l’eau et le sucre. Ajoutez à froid le jus et zeste de citron. Faites tiédir sur feu doux en remuant sans cesse jusqu’à obtention d’un mélange sirupeux.
 Mettez en bouteilles après refroidissement et filtrage.

Autre recette:
3 citrons, 750 g de sucre, 1 litre d’eau.
Laver, brosser et zester les citrons. Faire bouillir les zestes dans 1 litre d’eau. Filtrer, ajouter le sucre et remettre en cuisson 5 minutes. Presser le jus des citrons, le mélanger avec le sirop. Laisser refroidir. Attendre 2 jours avant de mettre en bouteilles.

Sirop de coing

Ingrédients:

500 g de coings,

1,200 kg de sucre.

Frottez les fruits. Épluchez-les en enlevant le cœur et les pépins que vous réserverez. Râpez grossièrement les quartiers de coings et en extraire le jus en tordant la pulpe dans un torchon (ou les passer à l’extracteur). Placez le jus recueilli au frais. Dans une casserole inoxydable mettez la pulpe avec 1 litre d’eau et faire cuire 10 minutes sur feu doux. Versez ensuite le tout dans un tamis et laissez égoutter pendant une nuit. Le lendemain mélanger les deux sortes de jus, ajouter le sucre et faites frémir 5 minutes. Écumez, filtrez et conservez le sirop dans des bouteilles bouchées.
Garder la pulpe pour en faire de la pâte de coings.

Eau de coing

Choisir des coings bien odorants : extraire leur jus à l’extracteur pour le mélanger à un tiers d’eau de vie de fruits. Sucrer avec du sucre candi et laisser ainsi macérer durant une année en agitant de temps en temps . 
Au bout de l’an, passez, dégustez : c’est excellent.

Sirop de fraises

Ingrédients

1kg500 de fraises

3 kg de sucre

Cuire le sucre en sirop. Y ajouter les fraises que vous cuirez 5 minutes. Couvrez et laissez macérer les fraises, pendant 24heures, dans le sirop. 
Filtrez, mettre en bouteilles.

Sirop de pousses de sapin

Ingrédients

2 bols de pousses de sapin

1 litre d’eau bouillante

1 kg de sucre.

Mettez les pousses de sapin dans un récipient en grès. Versez dessus l’eau bouillante. Laissez infuser à couvert pendant une journée. Filtrez le jus, ajoutez-y le sucre, Faites cuire une heure à petit feu. Écumez. Mettez en bouteilles quand le sirop est refroidi.
La cueillette des pousses de sapin étant interdite, on les cueillera après l’abattage de sapins, sur les branches abandonnées ou dans une propriété privée.

2 comments for “Confectionnez vos sirops et jus de fruits

  1. SZCZOT Julie
    3 novembre 2019 at 17:58

    Pour le sirop de coings, pourquoi faut-il réserver les pépins de coings? Qu’en faire ensuite?

  2. 3 novembre 2019 at 18:11

    Il faut jeter les pépins. Les pépins de coings contiennent de l’acide prussique (cyanure), pas assez pour vous tuer bien sûr mais comme ils sont toxiques, mieux vaut le jeter…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: